Les pilotes de Sunwing déposent une plainte de mauvaise foi auprès du CCRI

  • Aviation
  •   05-07-2022  11:40
  •   Pax Global Media

Les pilotes de Sunwing déposent une plainte de mauvaise foi auprès du CCRI
Pax Global Media

Hier (4 juillet), les pilotes de Sunwing ont déposé une plainte au Conseil canadien des relations industrielles (CCRI). Ils allèguent que leur employeur a négocié de mauvaise foi lors d'une récente ronde de négociations parce que Sunwing savait, selon eux, que la compagnie allait être vendue à WestJet – mais ne l’a pas dévoilé.


LIRE PLUS – Transports Canada étudiera le projet d'acquisition de Sunwing par WestJet 


« Une énorme gifle »

« Malgré les assurances données par la direction que l'entreprise n'était pas candidate à une vente ou à une fusion, Sunwing a été vendue à WestJet peu après la signature de la convention collective – ce qui constitue une énorme gifle », affirme Scott Doherty, adjoint exécutif du président national d'Unifor, le syndicat représentant les pilotes.

Unifor et Sunwing ont conclu un accord de principe le 23 janvier 2021. Ils ont ratifié l'entente de quatre ans le 12 février 2021.

Dans sa plainte, le syndicat affirme que moins de deux semaines après la signature de l’accord de principe, le Globe and Mail ainsi que d'autres médias ont publié des articles citant le PDG de Sunwing, Stephen Hunter, révélant que Sunwing avait reçu une offre d'achat d'une société anonyme.

L’article du Globe and Mail citait aussi une source exécutive anonyme selon laquelle WestJet et Sunwing avaient discuté de l'achat de Sunwing par WestJet dans le passé.


LIRE PLUS – Le Bureau de la concurrence examinera le projet d’acquisition de Sunwing par WestJet 


Obligation de négocier de bonne foi

« Il était de la plus haute importance pour le syndicat de recevoir l'assurance de l'employeur qu'il ne discutait pas d'une vente à WestJet, car toute vente potentielle aurait eu des conséquences importantes sur les positions du syndicat en matière de négociation », peut-on lire dans la plainte déposée par les pilotes.

Unifor rappelle que l'article 50 du Code canadien du travail impose aux parties à une convention collective l'obligation de négocier de bonne foi – « et notamment de répondre honnêtement à la question de savoir s’il est probable qu’elle mette en œuvre, pendant la durée d'une convention proposée, des changements susceptibles d'avoir des répercussions importantes sur l'unité de négociation ».

Le 2 mars 2022, Sunwing et WestJet ont annoncé que WestJet allait acheter Sunwing, sous réserve des approbations réglementaires.


LIRE PLUS – Projet d’acquisition de Sunwing par WestJet: des réactions contrastées des syndicats 


« Si cette vente avait été transparente… »

« Les pilotes de Sunwing ont récemment négocié un contrat prévoyant plusieurs concessions, étant entendu que la pandémie avait exercé des pressions financières importantes sur la compagnie aérienne. Ce n'est pas seulement le devoir de l'employeur de négocier de bonne foi - c'est la loi », souligne Barret Armann, président de la section locale 7378 d'Unifor, le syndicat qui représente 452 pilotes de Sunwing.

Il ajoute :

« Si cette vente avait été transparente pendant les négociations, nous aurions pu faire pression pour inclure une clause de sécurité d'emploi en cas d'acquisition. »

Sunwing et WestJet n’ont pas encore commenté la démarche des pilotes.


LIRE PLUS – Andrew Dawson parle du nouveau voyagiste créé par Sunwing et WestJet 

 

 





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur