Des quarantaines qui s’étirent au retour à cause de résultats de test qui tardent à arriver


Des quarantaines qui s’étirent au retour à cause de résultats de test qui tardent à arriver
La zone d’inscription pour les tests à Montréal-Trudeau.

Quand Valérie* est arrivée à Montréal-Trudeau le 4 janvier, les choses se sont déroulées plutôt rondement. En 45 minutes, la double-vaccinée est passée de l’avion au taxi – incluant le passage à la douane, la récupération de la valise et le test PCR à l’arrivée…

Cependant, tandis que la préleveuse l’avait assurée qu’elle recevrait son résultat dans les trois jours suivant sa visite familiale en France, Valérie a dû en attendre le double avant que le laboratoire Dynacare lui transmette son résultat (négatif). Sa quarantaine aura donc duré six jours !

Manifestement, Valérie a été moins chanceuse que son ami Maurice, rentré le 1er janvier, qui a obtenu son résultat dès le lendemain, ou sa copine Alexandra, arrivée le 2, qui a pu rompre son isolement après trois jours.

Mais le cas de Valérie n’est pas exceptionnel. L'Agence de la santé publique du Canada en convient.

LIRE PLUS – Tous les voyageurs aériens (sauf ceux provenant des É.-U.) devront subir des tests à l’arrivée 

Un délai raisonnable… ou pas !

« L’ASPC sait que des voyageurs ne reçoivent pas le résultat de leur test de dépistage à l’arrivée dans un délai raisonnable », admet Tammy Jarbeau, conseillère principale des relations avec les médias au service de Santé Canada et de l’ASPC.

Elle explique que le personnel des laboratoires qui analyse ces tests continue d’être débordé – « compte tenu du nombre croissant de personnes qui subissent des tests dans les collectivités et de la hausse du nombre de voyageurs ».

La plupart dans les 72 heures…

Néanmoins, Tammy Jarbeau assure que « la plupart des voyageurs reçoivent leurs résultats d’analyse dans les 72 heures suivant leur arrivée à l’aéroport. Et en général, ils obtiennent leur trousse de test à emporter dans les quatre à sept jours qui suivent ».

Elle ajoute :

« Si les voyageurs ne reçoivent pas leur résultat après cette période, ils doivent communiquer avec le fournisseur de tests de dépistage pour l’obtenir. Ils doivent également demeurer en quarantaine s’ils sont tenus de le faire en attendant leurs résultats. »

Des labos débordés et d’autres motifs de délai

Selon Mme Jarbeau, en plus de l’augmentation du nombre de voyageurs et de demandes attribuables au variant Omicron envoyées aux laboratoires d’analyse, d’autres facteurs peuvent expliquer que des voyageurs ne reçoivent pas leurs résultats de test dans les délais raisonnables.

Cela peut notamment arriver si :

  • les coordonnées que [les voyageurs] ont fournies sont erronées;
  • des renseignements sont manquants;
  • le test est toujours en cours d’analyse;
  • le résultat n’est pas concluant.

Après 14 jours de quarantaine…

Quoi qu'il en soit, « après 14 jours de quarantaine, les personnes qui n’ont toujours pas reçu leur résultat peuvent mettre fin à leur quarantaine à condition qu’elles ne présentent pas de symptômes liés à la COVID‑19 », indique Tammy Jarbeau.

Gagner du temps à l’aéroport

Par ailleurs, Tammy Jarbeau prévient que les voyageurs devraient prévoir des retards aux points d’entrée aériens et terrestres puisque « le nombre de voyageurs est à la hausse ».

« Les voyageurs qui arrivent par avion devraient s’inscrire à l’avance auprès du fournisseur qui effectuera le dépistage à leur aéroport d’arrivée, recommande-t-elle. Cela permettra de gagner du temps à l’aéroport. »

Pour accéder au site permettant de s’inscrire auprès d’un fournisseur de tests à l’arrivée, cliquer ici

Le test n’est plus aléatoire (sauf pour les É.-U.)

Tammy Jarbeau mentionne que l’ASPC teste désormais « jusqu’à 100 % » des voyageurs vaccinés.

« Les voyageurs vaccinés en provenance de tout pays autre que les États‑Unis ne sont plus sélectionnés au hasard. Les tests aléatoires sont limités aux voyageurs entièrement vaccinés qui arrivent des États‑Unis », indique-t-elle.

Résultats du dépistage à la frontière

À cet égard, soulignons que pour la période du 28 novembre au 25 décembre 2021 (la dernière disponible), le pourcentage de résultats positifs décelés lors du dépistage à la frontière aérienne canadienne chez les voyageurs entièrement vaccinés s’est élevé à 1,08 %.

Chez les voyageurs partiellement ou non vaccinés arrivant au Canada par voie aérienne durant la même période, le pourcentage de résultats positifs n'a été que légèrement plus élevé, atteignant 1,55 %.


 *Les prénoms sont modifiés, mais les situations décrites sont réelles.




Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur