Tout va bien pour les îles de la Guadeloupe !


Tout va bien pour les îles de la Guadeloupe !
De gauche à droite : Sebastian Domanski d'Air Canada ; Willy Rosier, directeur du Comité du Tourisme des îles de la Guadeloupe (CTIG) ; Sophie Lagoutte, consule générale de France à Montréal ; Deborah Coffre, chargée de mission, agences de voyage et TO du CTIG au Canada ; Patricia Azor, directrice agence Canada du CTIG ; François Choquette d'Air Canada et Mélanie Paul-Hus, directrice d'Atout France au Canada.
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

Tout va bien !

C'est en substance le message que voulait faire passer le Comité du Tourisme des îles de la Guadeloupe (CTIG) qui organisait hier (le 10 décembre), au restaurant Perles et Paddock à Montréal, un événement de fin d'année 2019, mais qui marquait surtout le début de la saison hivernale 2019-2020. 

Fin d'année oblige, l'heure est au bilan, et vu les sourires affichés par le CTIG, on se doute qu'il est plutôt bon. Les chiffres en témoignent : l'archipel caribéen a accueilli cette année près de 1,2 million de touristes, dont environ 431 000 croisiéristes et 735 000 touristes de séjour.

« C'est une année record », explique à PAX, Willy Rosier, directeur du CTIG, venu spécialement de la Guadeloupe pour l'événement. « Une année où l'on a eu, depuis Montréal, quasiment 8 vols par semaine. Une année ou l'on a transporté le plus de Québécois vers la Guadeloupe, avec, au minimum deux vols hebdomadaires à longueur d'année et 6 vols pour la haute saison ».

Sans pouvoir encore toutefois confirmer le nombre exact de visiteurs canadiens, le directeur indique que le Canada est le deuxième marché touristique en importance, après la France. Pour l'ensemble de l'Amérique du Nord, le chiffre de visiteurs atteint les 50 000.

Augmentation de la capacité aérienne en 2020

En 2019, la Guadeloupe était desservie par trois compagnies aériennes : Air Canada, Air Transat et Norwegian. En 2020, la Guadeloupe devra faire sans cette dernière. 

Le 31 mars 2019, la compagnie norvégienne à bas coût a cessé toutes ses liaisons saisonnières entre l'Amérique du Nord et les Caraïbes, dont ses vols vers la Guadeloupe (et aussi la Martinique) depuis Montréal.

LIRE PLUS - Norwegian : fin des vols vers la Guadeloupe et la Martinique

Mais cela n'inquiète pas outre mesure les autorités touristiques, car, comme l'explique Willy Rosier, cet arrêt est compensé par l'augmentation du nombre de sièges chez les deux transporteurs canadiens :

« Air Canada a augmenté sa capacité de plus de 5 000 sièges, avec deux nouvelles rotations en 2019. C'est également le cas du côté d'Air Transat avec 1 000 nouveaux sièges ajoutés en 2020. Les Québécois ont, pour cet hiver, la possibilité de se rendre en Guadeloupe quasiment tous les jours ! »

Le détail des vols depuis l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal (YUL) vers l'aéroport Guadeloupe - Pôle Caraïbes (PTP) à Pointe-à-Pitre :

  • Air Canada : 2 à 4 vols par semaine en fonction de la saison, les lundis, mercredis, les samedis et dimanche, à bord d'A319-100 d'Air Canada Rouge (136 passagers)
  • Air Transat : 2 vols saisonniers par semaine, les mercredis et dimanches, depuis le 25 novembre 2019 jusqu'au 31 mars 2020, à bord d'A310-300 (250 passagers).

Willy Rosier, directeur du Comité du Tourisme des îles de la Guadeloupe, avec Sophie Lagoutte, consule générale de France à Montréal et Mélanie Paul-Hus, directrice d'Atout France au Canada.

Quoi d'autres de nouveau pour 2020 ?

En plus des vols, le CTIG misera beaucoup sur les croisières en 2020. Un secteur touristique qui était très peu mis de l'avant au Québec. Cela devrait changer, comme le reconnait Willy Rosier :

« Chaque bureau de promotion touristique de la Guadeloupe aura pour mission de développer le marché des croisières sur son territoire. Cela sera le cas au Québec ».

Un message reçu 5 sur 5 par Patricia Azor, la directrice agence Canada du CTIG : 

« La Guadeloupe est une destination de croisière idéale ! », ajoutant que les îles de la Guadeloupe offriront cet hiver 180 escales, dont 84 à Pointe-à-Pitre et quelques-unes des plus grandes compagnies de croisières seront présentes dans l'archipel caribéen, notamment MSC Cruises, Costa Croisières, Princess Cruises, Holland America, Carnival Cruise Lines ou encore Windstar Cruises.

Club Med La Caravelle

Côté hébergement, la Guadeloupe a récemment fait les manchettes avec la profonde transformation du Club Med La Caravelle qui s'est refait une beauté avec des rénovations et l'ajout de nouvelles installations, notamment la section Oasis Zen, réservée aux adultes.

LIRE PLUS - PAX à destination : un Club Med La Caravelle complètement rénové et repensé

« C'est le plus beau Club Med des Caraïbes... en attendant que d'autres sortent ! » s'amuse à dire Willy Rosier.

En dehors des complexes de villégiature, la Guadeloupe offre une grande variété d'hébergement aux touristes, des auberges de jeunesse – The Green Hostel, la première à être certifié éco-responsable – à des hôtels haut de gamme – La Toubana hôtel & spa, le premier hôtel-boutique à avoir 5 étoiles sur les îles – en passant des établissements plus modestes, mais au charme indéniable, comme l’Habitation Manon, ses 8 chambres d’hôte et son économusée consacré à la vanille et au cacao.

Ce que les conseillers en voyages devraient aussi savoir

  • Quelle clientèle ?

- Une clientèle de plus en plus jeune. Aujourd'hui, elle est en moyenne autour de 40 ans.

- Une clientèle qui aime y retourner. 

« 69% de voyageurs reviennent nous visiter, et pas seulement une fois, mais bien plus. Quand ils ont gouté aux îles de la Guadeloupe, ils en deviennent accroc ! » reconnait Willy Rosier.

  • Les raisons de cet attrait ? La diversité des expériences proposées !

- des expériences culturelles, notamment avec le Mémorial ACTe, le musée sur l'histoire de l'esclavage, le plus grand au monde consacré à ce thème. Une merveille architecturale qui accueille jusqu'au 29 décembre 2020 une exposition exceptionnelle : « Le modèle noir, de Géricault à Picasso ».

- des expériences gastronomiques avec notamment les Routes du Rhum qui regroupent à travers les six îles de l'archipel, des itinéraires savoureux sur le thème du spiritourisme avec 30 sites touristiques qui mêlent patrimoine, de la gastronomie et des savoirs-faire locaux : distilleries, rhumeries, sucreries, habitations historiques...

- des expériences sportives et en nature : randonnée, vélo, plongée sous-marine, canyoning deltaplane...

« Les îles de Guadeloupe sont le seul archipel des Caraïbes où l'on peut retrouver six îles habitées avec des cultures et des découvertes naturelles. Par exemple, Marie-Galante, avec son plateau calcaire, ne ressemble en rien à la Basse-Terre et sa montagne la plus haute des Caraïbes, la Soufrière. Avec ses cinq îles, la Guadeloupe permet de vivre cinq voyages en un », explique Willy Rosier.

  • De plus en plus de formations pour les conseillers en voyages

« En 2020, on va accentuer le nombre de formations sur le terrain avec ma collègue Deborah Coffre, mais plus techniques, avec des méthodes de ventes, car la Guadeloupe est une destination hors du tout-inclus classique. Il faut donc que l'on donne des arguments aux agents pour donner envie à leurs clients. On est en train de préparer un petit fascicule qui va permettre aux agents de mieux vendre et d'aller directement à l'essentiel », indique Patricia Azor. 

LIRE PLUS : La Guadeloupe continue ses formations aux agents de voyages

Une page destination spécifique aux agents sera bientôt mise en ligne, d'ici fin février sur visitlesilesdeguadeloupe.ca. En attendant qu'elle soit activée, vous pouvez visiter lesilesdeguadeloupe.com pour plus d'informations.

Indicateur