Thomas Cook fait faillite, des milliers de voyageurs bloqués


Thomas Cook fait faillite, des milliers de voyageurs bloqués

Le voyagiste le plus ancien du Royaume-Uni, Thomas Cook, a déclaré faillite dimanche soir, laissant des centaines de milliers de voyageurs bloqués dans le monde entier.

Dans un communiqué, l'entreprise, âgée de 178 ans, indique que son conseil d’administration en « avait conclu qu’elle n’avait pas d’autre choix que de prendre des mesures pour engager la liquidation judiciaire avec effet immédiat » après la fin des négociations sur un sauvetage financier.

« Nous regrettons profondément, ainsi que les autres membres du conseil d’administration, de n'avoir pas réussi. Je voudrais m'excuser auprès de nos millions de clients et de milliers d'employés, de fournisseurs et de partenaires qui nous soutiennent depuis de nombreuses années. Malgré l'énorme incertitude de ces dernières semaines, nos équipes ont continué à donner la priorité à leurs clients, démontrant ainsi que Thomas Cook est l'une des marques les plus appréciées dans le secteur du voyage. Cette journée est profondément triste pour la société qui a été pionnier en matière de vacances à forfait et a rendu possible le voyage de millions de personnes dans le monde », a déclaré Peter Fankhauser, directeur général de Thomas Cook.

L'Autorité de l'aviation civile du Royaume-Uni a tweeté que toutes les réservations de Thomas Cook avaient été annulées.

600 000 clients

Cette nouvelle a semé la confusion chez des milliers de voyageurs qui se sont précipités pour trouver le moyen de rentrer chez eux.

Des rumeurs de vacanciers dévastés, de réceptions de mariage ruinées et de vacances en famille contrariées ont commencé à faire surface tard dimanche soir, alors que les panneaux d'affichage des aéroports du monde entier s'illuminaient, montrant des vols retardés ou annulés.

Le gouvernement britannique s'est engagé à rapatrier environ 150 000 clients de Thomas Cook dans le cadre de la plus grande opération du genre depuis la Seconde Guerre mondiale.

Les vols de rapatriement ne sont disponibles que pour les passagers dont le voyage a débuté au Royaume-Uni, et les autorités de l'aviation ont lancé un site internet permettant aux passagers de trouver des informations détaillées sur ces vols.

Au total, environ 600 000 personnes voyageaient avec la compagnie dimanche.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a promis de ramener les voyageurs britanniques bloqués à la maison, révélant que le gouvernement avait rejeté une demande de sauvetage de Thomas Cook pour un sauvetage d'environ 150 millions de livres, car cela aurait créé un « risque moral », selon The Economic Times.

Les anciens employés de Thomas Cook - 21 000 personnes dans 16 pays, dont 9 000 au Royaume-Uni - ont également été abattus par la nouvelle, beaucoup d'entre eux (sinon tous) ayant perdu leur emploi du jour au lendemain.

La fin d'une époque

Cette fermeture marque la fin de l’une des plus anciennes entreprises britanniques, créée en 1841 pour des excursions ferroviaires en Angleterre.

Après avoir survécu aux deux guerres mondiales, la société fut pionnier dans le secteur des vacances groupées et est devenue un chef de file du tourisme de masse.

La situation était différente lundi matin, alors que les premiers reportages décrivaient des clients dans le chaos.

La faillite du voyagiste a laissé 50 000 voyageurs de Thomas Cook bloqués en Grèce; jusqu'à 30 000 personnes bloquées dans les îles Canaries en Espagne; 21 000 en Turquie et environ 15 000 à Chypre, selon les rapports.

On estime à un million le nombre de futurs voyageurs Thomas Cook ayant également annulé leurs réservations pour les prochains jours fériés (toutefois, un grand nombre d'entre eux sont susceptibles de recevoir des remboursements via une assurance voyage).

Thomas Cook se débattait depuis des années en raison de la concurrence accrue des compagnies aériennes à bas prix et de la commodité de la réservation d’hébergements à bas prix en ligne.

Indicateur