Dimanche,  8 décembre 2019  0:57

Sunwing fait son nid au cœur de Laval


Sunwing fait son nid au cœur de Laval
La pelletée de terre : Marc Demers (maire de Laval), Sandra El-Helou (Ville de Laval), Mark Williams (Sunwing Airlines), Dario Montoni (Groupe Montoni), Colin Hunter (Sunwing), Sam Char (Sunwing), David Paulozza (Groupe Montoni) et Danny Todaro (Groupe Montoni).
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

On savait que Sunwing se sentait très à l’étroit dans ses locaux sur Côte-de-Liesse, à Saint-Laurent. On savait que l’entreprise cherchait un nouveau site où établir son siège social québécois et y poursuivre sa croissance.

On sait maintenant que l’emplacement idéal a été trouvé au cœur de Laval, à l’angle de l’autoroute 15 et du boulevard du Souvenir, près du métro Montmorency.

La première pelletée de terre de projet de 12 M$ a eu lieu vendredi dernier en présence de plusieurs invités de marque, parmi lesquels le maire de Laval, Marc Demers, le président et fondateur de Sunwing, Colin Hunter, son VP exécutif, Sam Char, et des représentants du Groupe Montoni, qui construira l’édifice. Plusieurs partenaires de Sunwing étaient aussi sur place.

Dès l’été 2020

Des membres de la famille Sunwing.

Le nouveau siège social québécois de Sunwing prendra la forme d’un bâtiment de trois étages aux lignes épurées. Respectant des normes strictes en matière de développement durable, l’édifice de 46 000 pieds carrés devrait être en mesure d’accueillir quelque 200 employés de Sunwing dès l’été 2020.

Comme il se doit, le nouveau siège social abritera d’administration de Sunwing, le service à la clientèle, les ventes, les ventes de groupes, les services des finances et du marketing. Il sera aussi utilisé par la division aérienne du Sunwing, notamment pour la formation du personnel navigant (pilotes et agents de bord). 

De plus, les activités du centre d’appels y seront consolidées pour répondre aux besoins de la clientèle du Québec. Une importante partie des opérations nationales de Sunwing prendra ainsi place à Laval, et ce, de 8 heures du matin à minuit, sept jours sur sept.

Pourquoi là ?

Si Sunwing a considéré pendant un moment la possibilité d’établir son siège social québécois à Montréal, cette option a rapidement été mise à l’écart, vu la difficulté de trouver un site correspondant à ses critères dans la métropole.

« À Montréal, trouver un terrain vacant de bonne taille, situé près d’une station de métro et de nombreux services, et offrant aussi de bonnes possibilités pour le stationnement, ça relève presque de l’impossible », explique Sam Char, en entrevue avec PAX.

Sam Char, lors de son allocution

Qui plus est, pourquoi se donner tant de mal, lance-t-il, alors qu’une grande partie des employés actuels de Sunwing habitent déjà Laval, la couronne nord, ou à proximité ?

« Nous nous considérons très chanceux d’avoir trouvé cet emplacement à Laval, une ville extrêmement dynamique, qui vit un gros boom actuellement », dit le VP exécutif.

Selon Sam Char, Laval est non seulement l’endroit où il faut être, mais c’est aussi un endroit où il fait bon être.

« Le choix de Laval rendra le recrutement et la rétention des employés plus facile pour nous », souligne-t-il.

Dans l’actuel contexte de pénurie de main-d’œuvre, cet aspect sera particulièrement intéressant alors que Sunwing souhaite accroître les effectifs de son centre d’appel pour répondre aux besoins de la clientèle du Québec.

À Laval pour longtemps

Lors de son allocution en marge de la pelletée de terre, le maire de Laval, Marc Demers, s’est félicité de l’arrivée prochaine de Sunwing et de la contribution future du voyagiste au dynamisme économique qui caractérise déjà sa ville.

Mentionnant avoir déjà assisté à des spectacles du président-crooner de Sunwing et d’avoir déjà volé sur les ailes de la compagnie (même si sa fille travaille chez Air Canada), le maire de Laval s’est engagé à tout faire pour que Sunwing et ses employés se sentent bien dans sa ville, et ce, « pour des siècles », a-t-il blagué.

Marc Demers, maire de Laval, lors de son allocution.

Sans s’engager pour aussi longtemps, Sam Char entrevoit certainement une présence à très long terme de Sunwing à Laval. Le voyagiste s’est même assuré de disposer de tout l’espace nécessaire pour pouvoir y prendre de l’expansion.

Le Groupe Montoni a en effet conçu le bâtiment de trois étages abritant le siège social de telle façon qu’un quatrième étage pourrait y être ajouté en quelque deux mois, si le besoin se présente dans un an ou dans dix ans.

Indicateur