Vendredi,  1 juillet 2022  14:17

Résultats du 4e trimestre : Transat sur la voie d'un retour vers la normale


Résultats du 4e trimestre : Transat sur la voie d'un retour vers la normale
Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat.
Pax Global Media

« Tout en restant prudents devant l'évolution des variants, nous demeurons optimistes sur le fait que nous sommes sur la voie d'un retour vers la normale », déclare Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat, en dévoilant résultats du quatrième trimestre et de l'exercice.

LIRE PLUS – Malgré un troisième trimestre éprouvant, « nous sommes sur la bonne voie », assure Transat 

Les résultats en bref

Pour le quatrième trimestre qui s’est terminé le 31 octobre, la Société déclare ainsi des revenus de 62,8 M$ (+120,9 % par rapport à la période correspondante de 2020) et une perte nette ajustée de 118,4 M$ (contre 239,3 M$ en 2020).

Pour l’exercice 2021, elle rapporte des revenus de 124,8 M$ et une perte nette ajustée de 446,4 M$. En 2021, les activités se sont soldées par une perte d'exploitation de 401,2 M$ (contre 355,3 M$ en 2020).

Transat rappelle que depuis la mi-mars 2020, les restrictions aux voyages internationaux et les mesures de quarantaine imposées par les gouvernements ont rendu très difficile la vente de voyages. Toutefois, la société constate des signes encourageants depuis sa reprise le 30 juillet dernier.

Des signes encourageants

« Depuis notre reprise du 30 juillet, nous avons eu une activité en constante progression. Nous avons atteint et dépassé nos objectifs pour la relance dans le dernier trimestre, tout en réduisant notre utilisation de trésorerie », indique Annick Guérard.

Elle avance que la saison d'hiver qui commence permettra à Transat de poursuivre son retour vers des volumes plus significatifs.

« Pour l'hiver, nous prévoyons opérer au départ de 8 aéroports canadiens vers 8 destinations en Europe, 22 dans le Sud et 5 aux États-Unis, y compris Miami et Fort Myers vers lesquelles nous volerons pour la première fois », détaille-t-elle.

Elle précise :

« Pour cela, nous déploierons une capacité qui croîtra de 50 % à 75 % de celle d'avant la pandémie sur la durée de l'hiver. Nous augmenterons ensuite encore le volume pour la saison d'été, qui inclura deux nouvelles routes vers l'Europe et deux nouvelles destinations aux États-Unis. »

Rappel prochain de 1500 employés

« Nous avons entamé l'année 2022 avec plus de 2 000 employés, contre 750 seulement au plus fort de la crise, et le volume prévu nous permettra d'en rappeler environ 1 500 de plus au cours de l'année », annonce la patronne de Transat.

Elle s’en réjouit :

« Cela fait chaud au cœur de voir nos employés retrouver progressivement leur place parmi nous. C'est grâce à eux que Transat est ce qu'elle est aujourd'hui, et ce sont eux qui vont construire la croissance et les succès de demain. »

« Nous continuons notre transformation »

« En parallèle, nous continuons notre transformation. Après la profonde simplification de notre flotte engagée depuis plusieurs années, l'accord de partage de code [avec WestJet] annoncé ce trimestre est le premier pas en avant dans notre stratégie d'alliances et d'autres avancées suivront dans les mois à venir », souligne Annick Guérard.

Perspectives

Transat s’abstient de présenter des perspectives pour l'hiver 2022.

« Malgré une incertitude récente liée à l'apparition d'un nouveau variant, la situation actuelle présente des signes encourageants, comme le niveau des réservations constatées et la progression du taux de vaccination. Néanmoins, il demeure impossible pour l'instant de prévoir l'effet de la pandémie de COVID-19 sur les réservations à venir, ainsi que sur les résultats financiers », explique-t-on.

La Société indique néanmoins que, sur l'ensemble de ses marchés, la capacité moyenne pour l'hiver 2022 correspond à 60 % de celle de 2019, augmentant de 50 % à 75 % sur la durée de l'hiver.

Sur le programme des destinations soleil (le plus important durant l’hiver), la capacité en 2022 représente 55 % de celle déployée en 2019. Sur le programme transatlantique (où c'est la basse saison), la capacité représente 65 % de celle de 2019.

De plus, Transat augmente sa présence sur le marché transfrontalier avec une croissance de sa capacité de 45 % comparativement à celle déployée à lors de la saison d'hiver 2019.

Pour préserver sa trésorerie, Transat indique qu'elle continuera d'appliquer une série de mesures opérationnelles, commerciales et financières, notamment de réduction de coûts. Elle continue aussi d'assurer un suivi quotidien de la situation afin d'ajuster ces mesures en fonction de son évolution.

 



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur