Malgré des pertes au 3e trimestre, «nous sommes sur la bonne voie» se félicite Transat


Malgré des pertes au 3e trimestre, «nous sommes sur la bonne voie» se félicite Transat
Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat.
Pax Global Media

Pour son troisième trimestre (qui s’est terminé le 31 juillet), Transat A.T. rapporte une perte d'exploitation de 93,2 M$. Toutefois, juillet a été le premier mois rentable de la Société en plus de deux ans – « ce qui ouvre la voie à l'amélioration de nos résultats », indique Annick Guérard, présidente et cheffe de la direction de Transat.

 

LIRE PLUS – 2e trimestre de Transat: une reprise forte, ternie par une hausse abrupte du coût du carburant 


« La reprise qui s'annonçait à la fin du dernier trimestre s'est confirmée au cours des derniers mois. Notre planification prudente et la qualité d'exécution exceptionnelle de nos équipes nous ont permis de déployer la quasi-totalité de notre programmation, avec des coefficients d'occupation en amélioration constante », souligne Mme Guérard.

La présidente estime que Transat est donc sur la bonne voie pour une saison hiver qui s'annonce aussi active qu'avant la pandémie. « Le rythme des ventes est actuellement très comparable à celui de 2019 », dit-elle.


Hausse des prix de vente moyens (et des coûts du carburant)

Le retour graduel de la demande, combiné à la hausse des prix du carburant, a contribué à la hausse des prix de vente moyens comparativement à ceux de 2019. L'augmentation des prix de vente moyens se situe environ à 8 % pour le programme Europe et 26 % sur les forfaits Sud.

« La bonne tenue des prix ce trimestre a également absorbé en partie l'augmentation des coûts du carburant, dont l'effet adverse risque toutefois de perdurer pendant un certain temps », note à cet égard Mme Guérard.

Le prix du carburant affichait une hausse de 112 % (soit 103,3 M$) au cours du trimestre, comparativement à 2021.


Le 3e trimestre 2022 comparé au 3e trimestre 2019

Si on compare le trimestre clos le 31 juillet 2022 au même trimestre en 2019 (avant la pandémie), on observe une baisse de 27 % des revenus.

Pour l'ensemble des programmes, la capacité offerte au troisième trimestre était de 82 % de celle mise en marché en 2019. Celle sur le programme Europe (le principal programme durant cette période) était de 68 %.

Dans l'ensemble, le nombre de voyageurs a diminué de 24 % pour le troisième trimestre, comparativement à 2019.

Au 31 juillet, les dépôts reçus des clients pour des voyages à venir s'établissaient à 585,6 M$, ce qui représente 96 % des niveaux prépandémiques de 2019. Il s’agit aussi d’une hausse de 19 % par rapport au dernier trimestre – « témoignant de la reprise de la demande », selon Transat.


Marge de manœuvre

Au 31 juillet 2022, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissaient à 411,3 M$, comparativement à 429,4 M$ à pareille date en 2021.

« Notre position d'encaisse actuelle, combinée avec la nouvelle capacité d'emprunt obtenue au cours du trimestre, nous donne la marge de manœuvre nécessaire pour la suite », affirme Annick Guérard.


Poursuite de la construction de la flotte

Au cours du trimestre, la Société a pris livraison de deux A321LR. Elle attend encore cinq appareils de ce type en 2023 et 2024. Au cours des derniers jours, elle a également finalisé une première commande depuis 2018, portant sur quatre A321XLR, dont trois fermes à livrer en 2025-2026 et une option pour 2027.

« Ces nouveaux appareils nous apporteront tous les avantages du LR, notamment sur le plan des coûts et de l'environnement, avec un rayon d'action encore plus grand », commente Mme Guérard.

 

LIRE PLUS – Transat obtient un financement additionnel de 100 M$ 


Perspectives encourageantes

Selon Transat, la situation actuelle présente des signes fort encourageants au niveau des réservations constatées – « alors que la tendance de réservations de "dernière minute" se poursuit ».

« Après le creux observé pendant la période Omicron, les coefficients d'occupation se sont grandement améliorés. Quant aux prix des réservations pour la période estivale, ceux-ci sont en augmentation graduelle depuis le début du printemps sur l'ensemble de nos programmes », souligne-t-on.

Sur l'ensemble des marchés de Transat, la capacité prévue pour le quatrième trimestre 2022 correspond à 92 % de celle de 2019.

Sur le programme transatlantique (principal marché durant la saison d'été), la capacité prévue de la Société en 2022 représente 81 % de celle déployée en 2019.

Sur le programme des destinations soleil, la capacité offerte est légèrement supérieure à celle de 2019.

Sur le marché transfrontalier, la Société a triplé sa capacité comparativement à 2019 et a déployé une capacité légèrement supérieure à celle de 2019 sur son programme domestique.


LIRE PLUS – Air Transat lance les célébrations de son 35e anniversaire 


Alors que le coût du carburant continue de créer une forte pression sur les coûts d'exploitation et la profitabilité de Transat, la Société estime qu’il demeure difficile de prévoir l'évolution des situations sanitaire et économique et leurs impacts sur les réservations et les résultats financiers à venir.

Pour ce qui est de l’hiver 2023, Transat indique que la capacité de son programme des destinations soleil sera égale à celle déployée en 2019 et supérieure de 75 % à celle de 2022. À ce jour, et dans l'ensemble, les coefficients d'occupation sont similaires à ceux de 2019 alors que les prix sont à la hausse.

Transat estime qu'il est encore trop tôt pour donner quelque indication concernant les résultats de la saison d'hiver.






Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur