Mercredi,  11 décembre 2019  8:21

France : 3 régions raflent la manne touristique


France : 3 régions raflent la manne touristique

Avec 84,7 millions d’arrivées, la France reste la championne des grandes destinations touristiques mondiale, devant les États-Unis, l’Espagne et la Chine, apprenait-on la semaine dernière. Mais à qui profite cette manne?

Essentiellement à trois régions sur 22, selon une étude le INSEE commentée dans les pages du quotidien Le Monde : l’Île-de-France, PACA et Rhône-Alpes, qui accaparent plus de la moitié des recettes touristiques. Soit, en gros Paris et le Sud, alors que les régions du Nord font figure d’orphelines.

Selon les chiffres calculés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), de la somme de 134 milliards d’euros (196 milliards $ Can) de recettes touristiques globales engrangées en 2012, plus de la moitié – soit 74,2 milliards d’euros (108,6 milliards $) -  étaient dépensées dans trois régions : l’Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes. Et encore, l’Île de France raflait plus que sa part de la cagnotte : 38,8 milliards d’euros (57 milliards $).

Au cours des six dernières années, quatre régions avaient enregistré une hausse des recettes d’environ 17% : l’Alsace, les Pays de Loire, le Languedoc-Roussillon et la Normandie. Mais les deux régions les plus performantes à cet égard étaient l’Île-de-France (+20,9%) et la Corse (+24,1%). Deux régions traînent particulièrement de la patte dans la course aux arrivées touristiques : la Lorraine et Champagne-Ardenne, où les recettes n’ont augmenté que de 6,4% et 4%, respectivement, au cours des six dernières années.

C’est en Corse que le tourisme pèse le plus lourd sur le PIB : 31,2%. Autant dire qu’un habitant sur trois y vit du tourisme. L’impact des arrivées touristiques sur le produit intérieur brut est également très important dans les régions PACA et Languedoc-Roussillon : 11%, contre 7,2% pour l’ensemble de la France métropolitaine. Dans les territoires et départements d’Outremer, le tourisme pèse pour 11% du PIB.

Notons que sur les 134 milliards d’euros dépensés par les touristes dans l’Hexagone, en 2012, les deux tiers étaient le fait de touristes français. Les dépenses des touristes étrangers s’étaient chiffrées à 47 milliards d’euros, soit 69 milliards $ Can.

Indicateur