Vendredi,  10 juillet 2020  22:10

Coronavirus : les voyagistes adaptent leur offre


Coronavirus : les voyagistes adaptent leur offre

La décision du gouvernement du Canada d’inviter ses ressortissants à éviter tout voyage non essentiel en Chine en raison de l’épidémie du nouveau coronavirus a obligé plusieurs voyagistes à adapter leur offre.

LIRE PLUS : VOX POP : Le nouveau coronavirus vous inquiète-t-il ?

« Ce qu’on a fait c’est qu’on a adapté l’itinéraire des tours. En ce qui concerne les croisières, les compagnies ont majoritairement changé les ports d’escale », a répondu Nathalie Tanious, chef de l’exploitation de TravelBrands, quand PAX lui a demandé de quelle façon le coronavirus affectait l’offre d’Exotik Tours.

Actuellement, Tours Chanteclerc n’a aucun client en Chine et aucun départ vers cette destination n’était prévu avant le printemps. Néanmoins, le voyagiste suit la situation de près.

« Pour le moment, les passagers ayant réservé un circuit sur la Chine avec Tours Chanteclerc pour les départs du printemps peuvent modifier leur réservation pour tout autre produit ou destination de Tours Chanteclerc sans frais. Le dépôt versé sur le circuit en Chine sera donc basculé vers leur nouvelle réservation », explique Cristelle Cormier, directrice générale adjointe de Tours Chanteclerc.

Pour ce qui est des clients qui voudraient annuler le voyage prévu au printemps, Tours Chanteclerc traite les dossiers au cas par cas.

« Nous vérifions quels sont les frais d’annulations auprès de la compagnie aérienne et si des frais s’appliquent, nous n’aurons d’autre choix que les appliquer afin de respecter les politiques des transporteurs aériens », explique Cristelle Cormier.

La directrice générale adjointe invite les conseillers ayant des clients qui ont réservé un produit en Chine avec Tours Chanteclerc à communiquer avec le département Horizons lointains qui pourra voir avec eux les options possibles.

LIRE PLUS : Coronavirus : Air Canada suspend tous ses vols directs vers la Chine

Du côté de Vacances Air Canada, Melissa Iantosca, chargée de communications corporatives, mentionne que dans la foulée de l’annonce de mercredi [29 janvier] lors de laquelle Air Canada a suspendu ses vols à destination de Beijing et Shanghai, VAC a aussi suspendu, temporairement, la vente de forfaits Vols et Hôtel vers ces destinations.

Chez Groupe Voyages Québec, Maryse Martel indique aussi que le voyagiste a suspendu les départs prévus au printemps de son programme Chine.

« Magik Tours a annulé tous ses programmes sur la Chine jusqu’à ce que la situation redevienne sécuritaire », souligne Issam Khereddine, directeur des ventes de Magik Tours.

Même son de cloche de Voyages Gendron :

« Nous n’avons pas pris de chance et retiré les produits Chine de ce printemps de notre site Web et de notre programmation. Nous avions 2 groupes prévus fin avril que nous avons pris la décision d’annuler », indique Marc-Olivier Gagné, directeur développements numériques et coordonnateur marketing.

M. Gagné remarque que la situation actuelle a pour effet que « les clients sont relativement inquiets pour l’Asie en général » et qu’il importe de rassurer ceux qui se rendent ailleurs en Asie.

« Nos agents s’adaptent aux réalités des compagnies aériennes et des recommandations du gouvernement du Canada », observe-t-il.

Chez Objectif Monde, le problème de la Chine ne s'est pas posé, car la destination ne figurait pas dans la programmation 2020. 

« On s’est retirés de la Chine juste à temps », commente la propriétaire, Sylvie Myre.

Indicateur