C'est un départ pour la division hôtelière de Transat


C'est un départ pour la division hôtelière de Transat

Tel qu'annoncé plus tôt cet été sur PAXnouvelles.com, Transat confirme qu'elle dépensera 750$ millions au cours des cinq à sept prochaines années afin de développer une chaine hôtelière au Mexique et dans les Caraïbes.

Un président sera embauché d'ici quelques semaines afin de diriger les opérations.

Le cofondateur et président-directeur général de Transat, Jean-Marc Eustache, a détaillé son plan d'affaires lors d'un appel conférence annonçant les résultats financiers 2017 du voyagiste. Il a spécifié qu'il dévouera les 18 à 24 prochains mois au développement de cette division hôtelière avant de prendre sa retraite, tandis qu'Annick Guérard continuera de gérer l'entreprise en tant que chef de l'exploitation.

Dans les faits, Transat prévoit acheter et rénover un hôtel et un terrain cette année comme point de départ pour son empire qui atteindra à terme les 5000 chambres; de ce lot, il en sera gestionnaire et propriétaire à proportion de 60%.

Des hôtels sont prévus au Mexique, en Jamaïque et en République dominicaine pour un inventaire projeté de 5000 chambres d'ici 2025. Rien en vue pour Cuba dans l'immédiat, par contre.

Rappelons qu'en octobre, Transat a vendu ses parts représentant 35% au sein du groupe Ocean Hotels pour la somme de 186$ millions, en plus de se départir de Jonview Canada à une multinationale japonais pour 44$ millions.

Ces transactions significatives donnent ainsi à Transat les moyens de ses ambitions.

Transat souhaite, avec ce projet hôtelier, mieux se démarquer auprès de ses compétiteurs — nommément Air Canada Rouge, WestJet Vacations et Sunwing — dans ce segment.

Indicateur