Mercredi,  23 octobre 2019  12:38

Caribe Sol ajoute une corde à son arc à Cuba : le tourisme expérientiel


Caribe Sol ajoute une corde à son arc à Cuba : le tourisme expérientiel
L'équipe de Caribe Sol
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

« Aujourd’hui, le tourisme expérientiel est une tendance incontournable. Nous sommes rendus là ! », se réjouissait hier Danièle Frappier, directrice des ventes de Caribe Sol au Québec, en évoquant l’une des grandes nouveautés de sa collection vacances 2019-2020.

Parallèlement à son offre classique, le spécialiste de Cuba consacre en effet quelques pages de sa nouvelle brochure à des expériences pouvant être vécues à Cuba.

« C’est exploratoire. C’est un premier pas, mais nous sommes convaincus que ça répond à une demande », précise Danièle Frappier.

La directrice a elle-même testé l’une des expériences : un trekking de deux jours à Topes de Collante. Elle a adoré cette randonnée en nature qui, selon, elle, peut convenir à tout le monde (et pas juste aux sportifs de haut niveau). Les expériences proposées dans la nouvelle brochure sont très diverses, allant du yoga au clubbing, en passant par la plongée avec les requins, la randonnée en vélo électrique ou le road trip en motorisé.

« On va voir ce qui fonctionne le mieux et nous adapterons notre offre en conséquence. On peut faire vraiment beaucoup de choses à Cuba. On a déjà plusieurs idées en réserve pour les prochaines années », dit Danièle Frappier.

Une nouvelle destination : Cayo Cruz

Les expériences ne sont pas la seule grande nouveauté au menu de Caribe Sol, qui propose aussi une nouvelle destination sur l’île : Cayo Cruz. Cette nouvelle destination ne compte actuellement que deux hôtels.

Le Valentin Coyo Cruz est l’un d’eux. Réservé aux adultes (18 ans et plus), cet établissement tout compris de 546 chambres ouvrira ses portes au début novembre. Selon Marie Boivin, directrice Ventes et Marketing pour le Canada de Valentin Hotel Group, ce deuxième hôtel de la chaîne à Cuba (après celui de Cayo Santa Maria) sera un endroit idéal pour relaxer et recharger ses batteries.

« L’hôtel lui-même est déjà prêt; sa construction a été terminée en juin. Mais il reste à finir d’aménager la plage, installer les palapas, etc. C’est un hôtel contemporain et élégant, tout en étant décontracté. Posté à une heure tout juste de l’aéroport de Cayo Coco, l’hôtel est situé à deux pas du Pueblo de Gaviota et de la marina. Celle-ci n’est pas énorme, mais elle est reconnue pour la pêche à la mouche », souligne-t-elle.

Actuellement, le seul autre hôtel à Cayo Cruz est le Marina & Spa de Gaviota. Beaucoup plus petit, il ne compte qu’une soixantaine de chambres.

Danièle Frappier et Carmen Casal

Plus de vols

Parmi les autres nouveautés hôtelières, Danièle Frappier mentionne le Gran Muthu Rainbow, qui ouvrira en décembre. La principale caractéristique de ce 5 étoiles de 248 chambres, sis sur la plage Playuelas à Cayo Guillermo, c’est d’être le premier complexe balnéaire dédié à la clientèle LGBT à Cuba. (Le Telégrafo accueille également cette clientèle à La Havane.)

Aux 130 conseillers en voyages réunis hier à l’Hôtel 10 de Montréal dans le cadre de son « Apéro Cubano », Danièle Frappier a aussi souligné que Caribe Sol continuera de voler avec Air Transat.

« Ce qui est intéressant, c’est que la fréquence de nos vols va augmenter. Par exemple, sur Varadero, sur Cayo Santa Maria, on aura quatre départs par semaine, ce qui vous permettra de proposer diverses combinaisons. »

Danièle Frappier a aussi vanté le Plan de protection vacances de Caribe Sol, qui permet de modifier ou annuler un forfait pour seulement 50 $. « Et ce 50 $ est bien sûr commissionnable », a-t-elle précisé, avant de faire valoir les excursions gratuites offertes par le voyagiste dans six de ses destinations, les séjours combinés (40 combinaisons possibles), le programme de récompenses de Caribe Sol, etc.

Une centaine d’hôtels sont présentés dans le nouveau catalogue de Caribe Sol, mais bien davantage sont disponibles auprès du voyagiste. « Entre autres, à La Havane », mentionne Danièle Frappier.

À propos des pénuries de carburant

Plusieurs médias ont rapporté que Cuba manque d’essence ces jours-ci, vraisemblablement en raison de sanctions imposées par le gouvernement américain. La situation préoccupe-t-elle Caribe Sol ?

« À notre connaissance, ça n’affecte pas le tourisme. En tout cas, ça n’a eu aucune répercussion sur nos opérations jusqu’à ce jour, ni en ce qui concerne les transferts, ni les excursions… », répond Danièle Frappier.

Présente comme il se doit au lancement de Caribe Sol, Carmen Casal Sánchez, directrice pour la section tourisme du Consulat général de Cuba à Montréal, abondait dans le même sens. 

« Le tourisme est protégé, étant donné son importance dans l’économie de Cuba. C’est une situation temporaire qui devrait être réglée sous peu, mais qui n’affecte pas les opérations touristiques. Pour les touristes, tout se déroule normalement. La vie continue à Cuba ! »

Indicateur