Bilinguisme : les clients d’Air Canada contents


Bilinguisme : les clients d’Air Canada contents

Les clients d'Air Canada sont généralement très satisfaits de la capacité de la société aérienne à offrir des services en anglais ou en français. C'est ce qu'il ressort selon un sondage mené par Ipsos Reid plus tôt cette année auprès de plus de 2 600 personnes.

91% des clients d'Air Canada ont indiqué qu'ils étaient satisfaits ou extrêmement satisfaits, de façon générale, de la capacité d'Air Canada de les servir dans la langue officielle de leur choix. 

De plus, la majorité des clients interrogés, 56 % du côté anglophone et 57 % du côté des francophones, ont souligné qu'ils trouvaient qu'Air Canada avait amélioré sa prestation de services bilingues au cours de la dernière année.  Air Canada est la seule société aérienne canadienne assujettie à la Loi sur les langues officielles.

Air Canada a publié comme témoignage de ses efforts à proposer des services bilingues l’évolution des plaintes de clients reçus par le Commissariat aux langues officielles :

2001 : 143 plaintes pour environ 22 millions de passagers

2009 : 51 plaintes pour 31 millions de passagers

2013 : 51 plaintes pour 35 millions de passagers

2014 : 49 plaintes pour plus de 38 millions de passagers

Effectivement, le transporteur a reçu moins de plaintes tout en faisant voyager plus de personnes. Et pourtant…

Le Commissariat aux langues en demande plus

Le commissaire aux langues officielles a à nouveau demandé à Air Canada d’en faire plus. Sur une série de recommandations formulées en 2011 au sujet du service offert en français et en anglais, une seule recommandation a été respectée de façon satisfaisante selon le commissaire. Quant aux 11 autres, elles n’ont été mises en œuvre que partiellement, voire pas du tout.

Graham Fraser reconnaît toutefois les efforts déployés par Air Canada mais cela n'est pas suffisant, tranche-t-il.

Air Canada a de son côté déclaré mettre les bouchées doubles pour l’embauche de personnel billingue malgré les difficultés rencontrées dans certaines régions hors du Québec :

«Au moment du recrutement de nouveaux employés qui seront en contact avec le public, nous mettons l'accent sur l'embauche de candidats bilingues. Cependant, le plus grand défi consiste à trouver du personnel qualifié à l'extérieur du Québec, de la région de la capitale nationale et de Moncton, en raison du manque de candidats bilingues pour pourvoir les postes vacants, et ce, bien que nous contactions les organismes francophones et affichions les offres d'emplois dans des journaux de la minorité francophone. En outre, selon le dernier recensement du gouvernement, le nombre de personnes bilingues à l'extérieur du Québec est en déclin, ce qui représente pour Air Canada un problème sur lequel elle a très peu d'emprise.», a déclaré Air Canada dans un communiqué.

Indicateur