2e trimestre de Transat : « La pandémie a fait plonger nos résultats »


2e trimestre de Transat : « La pandémie a fait plonger nos résultats »

« La pandémie de coronavirus et les mesures de fermeture des frontières qui en ont résulté ont frappé l'industrie aérienne d'une manière encore jamais vue. Elle a contraint Transat à suspendre l'ensemble de ses vols depuis le 1er avril. Cela a fait plonger nos résultats, alors que nous notions une nette amélioration sur les quatre premiers mois de l'année », a déclaré Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction de Transat, en présentant les résultats du deuxième trimestre.

La Société précise avoir enregistré des résultats sur le mois de février en forte amélioration par rapport à l'année. Faisant suite à un meilleur 1er trimestre que celui de l'année précédente, ces résultats mettaient donc la Société sur la voie d'un retour à la rentabilité pour la saison d'hiver…

Mais comme on le sait, « à compter de la mi-mars, les restrictions aux voyages internationaux et les mesures de quarantaine imposées par les gouvernements ont rendu très difficile la vente de voyages », rappelle Transat.

LIRE PLUS : « La situation est inquiétante », répond le PM à une question sur l’avenir de Transat

La société rappelle que les vols opérés pendant les deux dernières semaines de mars l'ont été essentiellement à des fins de rapatriement des clients, entraînant des coûts très significatifs. Ensuite, la Société a suspendu la totalité de ses vols à compter du 1er avril et n'a donc plus réalisé de chiffre d'affaires à partir de cette date.

En conséquence, la Société a enregistré des revenus en baisse de 36,3 % comparativement à 2019. Les activités se sont soldées par une perte d'exploitation de 29,6 M$.

Au 30 avril 2020, la trésorerie et les équivalents de trésorerie s'établissaient à 733,7 M$, comparativement à 796,3 M$ à pareille date en 2019. Les dépôts reçus des clients pour des voyages à venir s'établissaient à 605,1 M$, par rapport à 629,7 M$ au 30 avril 2019, soit une diminution de 24,5 M$.

Crédits voyage

Transat rappelle avoir décidé, en raison de la crise sanitaire, à l'instar des autres transporteurs canadiens, d'émettre des crédits voyage pour les voyages annulés.

Parmi les dépôts clients, au 31 mai 2020, ces crédits-voyages représentaient 416 M$, dont 58 % étaient placés en fiducie. La différence correspond à des dépôts effectués directement auprès d'Air Transat ou de filiales étrangères.

Transat convient que « ceci l'expose à des litiges ainsi qu'à des mesures d'application par des autorités législatives et réglementaires et à des recours collectifs, que la Société entend de bonne foi et à bon droit contester ».

Reprises des opérations

Transat annonce qu’elle prévoit également rouvrir progressivement ses agences de voyages, qui avaient été fermées en raison du confinement dû à la pandémie.

Pour ce qui est de ses vols et ses opérations de voyagiste, la reprise est prévue à compter du 23 juillet – « sous réserve que les restrictions aux voyages applicables à cette date le lui permettent ».

LIRE PLUS - Transat annonce la reprise de ses opérations le 23 juillet

Pour la période du 23 juillet au 31 octobre 2020, Transat prévoit ainsi opérer un calendrier de vols condensé de plus de 20 destinations au départ de Montréal ou de Toronto, soit 13 destinations européennes (en France, au Royaume-Uni, en Grèce, en Italie et au Portugal); 5 destinations dans le Sud et aux États-Unis (au Mexique, en République dominicaine, à Cuba, en Haïti, et en Floride); et un programme domestique reliant les principaux aéroports canadiens (Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver).

Transat prévoit que d'autres fréquences et destinations s'ajouteront au calendrier de vols pour les mois suivants en fonction des ouvertures de frontières et des mesures de déconfinement en place.

L'entente avec Air Canada

Transat fait savoir que la clôture de son entente avec Air Canada n’est désormais attendue qu’au 4e trimestre – « si les approbations requises sont obtenues et que les conditions sont remplies ».

LIRE PLUS : Air Canada nie avoir parlé de l’acquisition de Transat avec Ottawa

À cet égard, Transat rappelle que le processus d'approbation canadien est toujours en cours en vue de l'obtention d'une décision du ministre des Transports. En outre, elle évoque la décision de la Commission européenne d'ouvrir une enquête approfondie (dite de « phase II ») pour évaluer la transaction avec Air Canada.

Bien que la Société demeure fermement engagée envers la réalisation de la transaction avec Air Canada, certains facteurs hors de son contrôle et liés à la pandémie de COVID-19 pourraient influencer le résultat de l'arrangement proposé.

« Les conditions de marché de l'industrie mondiale ont été transformées du tout au tout. […] Ceci pourrait impacter la possibilité d'arriver à une entente avec les autorités réglementaires au niveau d'un ensemble adéquat de mesures correctives visant à obtenir les approbations nécessaires », indique Transat.

Indicateur