Sunwing : une croissance fulgurante en 2018


Sunwing : une croissance fulgurante en 2018
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

Si l'année 2017 aura été marquée par davantage de décisions réactionnaires (météorologiques et boursières, notamment) que de réelle évolution, 2018, elle, aura permis au Groupe de voyage Sunwing de déployer ses ailes plus loin que jamais.

Ouragans, flambée du dollar américain, hausse du cours pétrolier : rien n'allait en 2017 et même les voyagistes aux reins les plus solides en ont ressenti les soubresauts. N'empêche que le voyagiste aura dégagé des revenus bruts de 2,9 milliards au terme de l’exercice clos le 30 septembre 2018.

Le fondateur de Sunwing, Colin Hunter, soutient que c'est la verticalité de ses opérations qui lui permet d'être aussi agile :

 « Notre industrie est très sensible aux chocs extérieurs, mais notre flexibilité permet un ajustement rapide et notre intégration verticale soutient notre croissance, explique Colin Hunter en entretien au Devoir. Il se peut que nous ajustions à la baisse nos sièges offerts. C’est la rentabilité qui nous importe et non les parts de marché ».

16 000 chambres à son actif

L'expansion continue de Sunwing sur le plan hôtelier se fait également sentir (et provoque même des déploiements similaires chez ses concurrents, nommément Transat) sachant qu'il  possède un portefeuille de 45 hôtels en gestion ou en exploitation dont 26 sous le parapluie multi-marque Blue Diamond (Blue Diamond, Royalton, Memories, Chic, etc.).

Selon les données avancées par le quotidien Le Devoir, le taux moyen d’occupation du portefeuille de marques a légèrement reculé, passant de 83 à 80 % entre les deux exercices, mais le revenu moyen par lit a bondi de 12,8 %.

LIRE PLUS : Royalton : deux nouveaux tout compris à Cancún et Antigua

Cette année seulement, deux nouveaux complexes hôteliers ont vu le jour et plusieurs autres sont en développement avancé :

Aussi à noter : le Planet Hollywood Sint Maarten, le Royalton Grenada, entre autres.

Toujours plus de liaisons

Rayonnant aux quatre coins du Québec, les vols régionaux de Sunwing - Ottawa, Montréal, Québec, Bagotville, Val-d’Or, Sept-Îles et Mont-Joli - continuent d'accroitre les parts de marché du voyagiste qui se targue d'être « le plus québécois des transporteurs ».

Colin Hunter annonce également qu'une revitalisation de sa flotte d'une quarantaine d'appareils est prévue, suite à l'ajout d'un second B737 Max8, afin de maximiser l'efficacité énergétique de ses vols toujours plus nombreux.

LIRE PLUS : « Les Québécois sont prêts pour des vacances différentes », affirme le fondateur de Sunwing

« Nous souhaitons voir notre flotte ne compter que sur ces Boeing nouvelle génération, mais nous devons nous ajuster aux conditions prévalant sur le marché de la location », explique Colin Hunter à Le Devoir.

Rappelons qu'au cours des deux dernières années seulement, Sunwing a notamment ouvert ces vols :

Source: Le Devoir

Indicateur