Softvoyage : 20 ans, toutes ses dents… et encore beaucoup d’appétit !


Softvoyage : 20 ans, toutes ses dents… et encore beaucoup d’appétit !
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Ce n’est pas d’hier que Softvoyage vaque à simplifier la vie et le travail des conseillers en voyages. En fait, en mai 2019, ça fera précisément 20 ans que les coprésidents et confondateurs Moïse Lévy et Steve Ringuet ont fusionné leurs entreprises respectives (Lévy & associés et Sirev) pour créer ce qui est devenu un leader parmi les fournisseurs de technologie du voyage.

Désormais vingtenaire, Softvoyage n’a toutefois pas terminé sa croissance, assure Dan Langevin, vice-président ventes et marketing de Softvoyage, en entrevue avec PAX.

Ce qui fut moderne…

S’il a pu être considéré comme futuriste à une lointaine époque, Revnet peut aujourd’hui être considéré comme rétro, voire désuet. Dan Langevin en convient : l’écran bleu n’incarne pas toute la modernité d’une entreprise comme Softvoyage, qui se veut à la fine pointe de la technologie.

Néanmoins, Sofvoyage ne renie pas cet outil sans fla-fla, que plusieurs considèrent comme rassurant. En effet, bien des utilisateurs ont adopté Revnet dès le début des années 1990 et s’y sentent à l’aise comme dans de vieilles pantoufles. 

« C’est surtout une question d’habitude », observe M. Langevin.

Du même souffle, le VP souligne que Revnet n’est qu’un outil – et pas le plus important ! – dans la trousse bien garnie de Softvoyage. 

« Il y a une dizaine d’années, la moitié des réservations étaient faites à partir de Revnet. Aujourd’hui, c’est moins de 20 %. De plus en plus d’agents réalisent que c’est plus facile de passer par le web plutôt que par Revnet. »

Le meilleur est à venir

Dan Langevin souligne que Softvoyage ne cesse d’agrandir et d’améliorer sa panoplie. 

« Club Med sera bientôt disponible en forfait dans Sirev. Ça fait longtemps qu’on travaille là-dessus. Des tests sont en cours dans quelques agences. Ça devrait être lancé avant l’été », illustre-t-il.

Mieux encore : un tout nouvel outil sera aussi déployé dans Sirev ce printemps. 

« Ce sera un outil de e-packaging. Notre coffre à outils comporte déjà des outils permettant le dynamic packaging, mais pas comme celui-là. Le nouvel outil permettra de combiner de multiples sources pour créer facilement un forfait on the fly, au-delà des destinations balnéaires habituelles, avec des durées non standards et des lignes aériennes américaines... », annonce Dan Langevin.

Sans fournir de détails, Dan Langevin révèle que Monarc.ca bénéficiera également d’innovations cette année. Entre-temps, il se dit déjà très fier du site de commentaires d’hôtels.

« Je crois que nous avons franchi le cap des 175 000 commentaires de voyageurs. Les agences aussi utilisent de plus en plus Monarc. Et un nombre croissant d’acteurs de l’industrie souhaitent y acheter de la publicité. C’est un succès total ! »

Préoccupations constantes

Certains dossiers occupent de façon permanente les équipes de Softvoyage. L’un de ces dossiers est la protection des données des consommateurs contre les risques de fraude, de piratage, etc. 

« C’est une préoccupation constante. Une équipe y est exclusivement dédiée », souligne M. Langevin.

D’autres équipes s’évertuent en permanence à accélérer les outils existants de Softvoyage.

« Dans la plupart des cas, nos outils de recherche répondent en moins de deux secondes – 1,8 seconde plus précisément. Nous visons maintenant 1,5 seconde. C’est plus compliqué que c’en a l’air : une équipe peut travailler pendant des mois pour grignoter quelques fractions de secondes ! », explique le VP.

On n’a pas tous les jours 20 ans

Le 23 mai, Softvoyage soulignera son 20e anniversaire en organisant une grande fête à Toronto (où se concentre 80 % de ses clients). 

« Nous réfléchissons actuellement à la façon dont nous célébrerons nos 20 ans au Québec », indique Dan Langevin.

Chose sûre : l’entreprise qui compte environ 70 employés au Canada a le cœur à la fête. 

« Nous sommes très fiers de notre équipe et du travail qu’elle accomplit. Nos gens comprennent bien le marché du voyage. Ils se lèvent le matin en ayant hâte de venir travailler. On est une belle gang. On a encore ben du fun ! », conclut Dan Langevin.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur