L'agent en vedette : Martine Oakes


L'agent en vedette : Martine Oakes

Chaque semaine, tous les mardis, nous demanderons à un ou une conseillère en voyages de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, c'est au tour de Martine Oakes, conseillère en voyage chez Espace Voyages.

Depuis quand êtes-vous dans l'industrie ?

Déjà depuis 2012 que je fais partie de ce magnifique domaine. Je continue à chaque instant de développer mes connaissances, toutes enrichissantes les unes des autres. Je côtoie des gens super intéressants et certains d'entre eux sont même devenus des amis.

Quel a été votre premier voyage ?

C’était en 1984 à Acapulco, au temps où les tout-inclus n'existaient pas vraiment. Que de souvenirs et d'anecdotes ! Deux filles au Mexique début vingtaine, que de plaisirs nous y avons eus. Nous y avons fait de belles rencontres, mais comme souvent en voyage : on se dit à bientôt et ce n'est pas ce qui se passe en réalité. Tout le monde passe à autre chose et on ne se revoit pas.

Quel est votre plus beau souvenir de voyage ?

Plusieurs me viennent en tête, j'aime les découvertes en voyages. Je choisis de vous parler de la Tunisie. Passer une nuit dans le désert était un rêve pour moi et en 2018, je l'ai réalisé. Que de plaisir et d'émotion en le parcourant en 4x4 !

J’ai vu traverser des dromadaires sauvages, des dunes et des dunes de sable, des oasis, des sources d'eau chaude, et même une tempête de sable, avec deux autos qui se sont enlisées. À ce moment-là, j'ai compris pourquoi l’habillement, le sable pince vraiment sur la figure, c'est pire que nos tempêtes de neige.

Le meilleur moment fut l'arrivée au camp vers la fin d'après-midi. On y est reçu comme des rois. Jamais je n’aurais imaginée cela. Je pense que c'est le meilleur repas mangé en Tunisie même si les autres étaient excellents. Ce fut un festin typique. Voir le soleil et la lune à égalité dans le ciel fut également un moment exceptionnel.

La destination chouchou que vous recommandez le plus souvent à vos clients ?

Je leur parle de la Jamaïque, un endroit que j'adore, avec une température idéale. On peut y être en costume de bain à 7 heures le soir et on se sent comme le matin, aucun frisson. Mais plusieurs y sont réticents par manque de connaissances du pays et de son peuple. Par contre ceux qui osent y aller, y retourne à coup sûr.

Savoir saisir le vouloir du client est le plus important, trouver sa destination chouchou à lui est, selon moi, la destination à lui recommander.

En tant que conseiller en voyages, je me dois d'apporter les conseils adéquats pour répondre à leurs attentes et ainsi faire de leur rêve, une réalité qu'il appréciera. Alors il s'en souviendra, en parlera et reviendra à son conseiller voyages, car il lui fera confiance.

La demande la plus farfelue d'un client ?

Là-dessus, je n'ai pas de grosse anecdote, j'ai une grande ouverture d'esprit, mais je peux vous dire que la première fois que je me suis fait demander l’hôtel Hedonism et en plus, par des personnes connues, ça m'a fait drôle, mais je vous confirme que je n'ai aucun jugement.

Si vous avez un conseil à donner à quelqu'un qui souhaite devenir conseiller en voyages, quel serait-il ?

C'est un métier qui demande de la constance, de la volonté et des objectifs. Pour ceux qui veulent en vivre, on doit travailler fort.

Quel beau métier pour y partager nos connaissances et notre passion au grand plaisir de nos clients. La satisfaction personnelle arrive avec nos formidables clients et nos formations continues.

C'est un grand domaine, mais en même temps il est petit. On finit tous par se connaitre au moins de vue. C’est un monde de compétition et ingrat en même temps, on apprend à connaitre les gens avec d'autres perceptions : on a probablement tous de petites anecdotes là-dessus.

Quelle serait ''LA" vente que vous rêvez de faire ?

Je rêve de vendre toutes les chambres d'une croisière fluviale, occupée par des amis et connaissances. Quel beau voyage ce serait ! Je suis convaincue qu'il y aurait plein de fou rire et de plaisir avec un tel groupe. Je garde mon attention sur ce projet qui me tient à cœur.

Un aspect de votre métier que vous aimeriez changer ?

Contribuer à changer la vision du client qui achète sur internet tout seul. Cette personne pense faire des économies, elle donne quand même une commission à quelqu'un qu'il ne connait pas. Les sites avec rabais qui paraissent attrayants ne le sont pas nécessairement à leur avantage, et il est la plupart du temps laissé à lui-même si une urgence survient. Et que dire de ceux qui font chercher deux agents en même temps, il y en a toujours un qui est blessé.                

Je voudrais partager avec le client ma vision : faire affaire avec un conseiller et acheter local est tout à son avantage. Nos conseils et nos connaissances leur profitent et peuvent lui éviter des déceptions et mauvaises expériences. Nous, les conseillers, prenons à cœur nos clients et, peu importe la situation, je donne un suivi adéquat à tout besoin.  

En plus, des liens de confiance et de complicité s'installent entre nous et tout le monde est satisfait !


Si vous êtes conseiller ou conseillère en voyages et que vous désirez vous aussi participer à cette chronique, écrivez-nous à salledepresse@paxglobalmedia.com

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur