Conversation avec Louise Fecteau à l’heure du changement


Conversation avec Louise Fecteau à l’heure du changement
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

La semaine dernière a été chargée d’émotions pour Louise Fecteau.

D’une part, elle a appris le départ d’une collègue très estimée : Nathalie Boyer (qui quittera ses fonctions de DG de TDC le 31 juillet pour devenir VP exécutive et chef des opérations des Services réseau chez Raymond Chabot Grant Thornton). D’autre part, elle a appris qu’elle était elle-même désignée pour succéder à Nathalie Boyer (tandis que Karine Gagnon deviendra directrice de la commercialisation chez TTC à sa place).

En entrevue avec PAX, Louise Fecteau commente les récents changements annoncés et dévoile comment elle entrevoit ses nouvelles responsabilités.

De grands souliers à chausser

« L’annonce du départ de Nathalie nous a tous pris par surprise. C’est une personne avec qui je travaille depuis vingt ans et que j’apprécie énormément. Elle a reçu une très belle offre et nous sommes tous contents pour elle. Il n’en demeure pas moins que son départ sera une grande perte ! »

Cela dit, c’est bien sûr avec joie, avec fierté et avec émoi qu’elle anticipe de se glisser dans les chaussures de Nathalie Boyer à compter du 1er août.

« Ce sont de grands souliers à chausser, car Nathalie a fait sa marque. Elle a accompli des choses remarquables et TDC a connu un bel essor sous sa gouverne. J’entends poursuivre son beau travail, continuer l’application du beau plan stratégique qu’elle a mis en place – tout en y ajoutant une saveur Louise Fecteau ! »

La saveur Louise Fecteau

Louise Fecteau n’a pas encore vraiment identifié ce que seront ses plus grands défis et ses plus importantes priorités dans le cadre de ses futures fonctions, mais on peut d’ores et déjà s’attendre à ceci :  

« Je voudrai m’assurer que les agences de voyages soient outillées pour répondre aux nouvelles façons des clients d’acheter des voyages, qu’elles puissent parler aux clients là où ils sont, qu’elles les servent comme ils le souhaitent… L’idée est de proposer au client ce qu’il veut acheter et non pas ce que nous voulons lui vendre. Il faut être à l’écoute du client, car, au bout du compte, c’est toujours lui qui a raison ! La volonté de satisfaire le client est la clé pour réussir. »

L’agence eX par Voyages Transat, récemment ouverte dans le quartier Dix-30, sera mise à profit. De fait, quand on lui demande d’évoquer ce qui pourrait être, selon elle, l’un des « meilleurs coups » de TDC sous Nathalie Boyer, Louise Fecteau mentionne spontanément l’agence-laboratoire de Brossard.

« C’est une très belle réalisation de Nathalie. Et contrairement à ce que certains peuvent penser, les expériences menées à cette agence ne visent pas que les clients des jeunes générations; elles visent nos clients de toutes les générations. Et toutes les agences du réseau pourront en profiter, s’en inspirer, selon leurs besoins et priorités. »

Retour aux sources

Par ailleurs, on peut s’attendre à ce que Louise Fecteau recommence à promouvoir vigoureusement l’application de frais de service… une pratique qu’elle préconise depuis belle lurette.

« Il y a encore beaucoup de résistance au sein des agences; trop d’agents donnent encore leurs services. Ça doit cesser. C’est quelque chose qui me tient à cœur. C’était déjà mon dada quand j’étais chez TDC, avant. »

Car la nomination de Louise Fecteau comme DG de TDC constitue un retour aux sources, en effet, pour celle dont la plus grande partie de sa carrière chez Transat s’est déroulée du côté de la distribution.

« Ce retour chez TDC après sept ans, dans un rôle différent, ça me fait vraiment chaud au cœur ! »

Dire au revoir…

Évidemment, c’est avec regret que Louise Fecteau quittera son équipe actuelle chez Transat Tours Canada.

« Relever de nouveaux défis professionnels, c’est emballant, c’est stimulant. Mais ça ne sera pas facile de laisser les gens de ma superbe équipe. Et je sais que c’est la même chose pour Nathalie. »

Louise Fecteau se console en sa disant que – dans son cas, du moins – les occasions seront nombreuses de croiser les membres de son ancienne équipe.

Indicateur