Vendredi,  22 novembre 2019  3:00

Andrée Gervais, vétérane de Transat, devient DG de Vélo Québec Voyages


Andrée Gervais, vétérane de Transat, devient DG de Vélo Québec Voyages
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

En janvier dernier, Andrée Gervais a fait le choix de quitter le groupe Transat après y avoir oeuvré pendant plus de 35 ans. Pour autant, elle n’entendait pas quitter l’industrie. De fait, elle vient d’être désignée comme directrice générale de Vélo Québec Voyages.

En entrevue avec PAX, Andrée Gervais confesse qu’elle n’est pas elle-même une mordue du cyclotourisme. Mais ce n’est pas à ce titre qu’on l’a recrutée, enchaîne-t-elle !

« J’aime la bicyclette comme monsieur et madame Tout-le-monde, mais je suis avant tout une personne du milieu du voyage. Je connais très bien les rouages d’un voyagiste et d’une compagnie aérienne. J’étais chez Transat dès les tout débuts, en 1985, quand on s’appelait Trafic Voyages et qu’on commercialisait Québecair ! »

Si vous ne connaissez pas Andrée Gervais, c’est parce que les différents postes de direction qu’elle a occupés chez Transat l’ont surtout amenée à agir dans l’ombre, dans les secteurs de la planification aérienne, de la tarification, de la gestion des revenus (yield management), etc.

Moins visible que ses collègues qui avaient des rôles commerciaux, celle qui a été vice-présidente Transport et Gestion de revenus Marché Europe chez Transat a toutefois travaillé en étroite collaboration avec toutes les divisions de la compagnie, y compris celle de la distribution.

Accroître et diversifier l’offre

C’est précisément à cause de cette vaste expérience dans l’industrie que Vélo Québec a confié à Andrée Gervais la direction de sa division Voyages. La nouvelle DG a pour mandat de mettre en œuvre de nouvelles stratégies d’affaires et de développer de nouveaux produits voyages. L’objectif : accroître et diversifier l’offre cyclotouristique de l’agence spécialisée.

Andrée Gervais se dit impatiente de relever ces nouveaux défis au sein de Vélo Québec – « une belle organisation, dotée d’une belle mission, qui inclut le voyage, qui est ma vocation », dit-elle.

Pour ce faire, la nouvelle DG se dit ravie de pouvoir compter sur une équipe, où se mêlent des experts disposant de plus de 25 ans de métier et des plus jeunes naviguant avec aisance dans ce qu’elle appelle l’univers mobile.

Andrée Gervais n’entend pas tout chambouler chez Vélo Québec Voyages. Au contraire, elle prévoit que son mandat s’inscrira dans la continuité de ce qui fait le succès de l’agence depuis des années. Ça ne veut pas dire qu'elle se reposera sur ses lauriers...

« Il faut toujours rester alerte par rapport à ce qu’est le consommateur d’aujourd’hui : ce qu’il veut acheter, où et comment il veut l’acheter, et comment il faut lui parler ! », conclut-elle.

Indicateur