Samedi,  14 décembre 2019  11:24

9 questions à Sandra Brousseau


9 questions à Sandra Brousseau

Chaque semaine, PAX demandera à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Sandra Brousseau, directrice développement des affaires chez Unique Vacations (Sandals Resorts, Beaches Resorts) pour Québec, l'Est et le Centre du Québec.

Votre premier voyage ?

Mon premier voyage dans le Sud fut en Martinique avec Nouvelles-Frontières en 1993, juste avant qu’ils n'aient des problèmes et que ce soit Transat  qui nous amène au retour. J’étais prédestinée à travailler pour ce grossiste après cela, durant 20 ans.

Une destination coup de cœur ?

Difficile à dire, mais j’adore l’Espagne, l’Italie, la Grèce, La France.

Une anecdote cocasse de voyage ?

Un éducotour en Grèce, à Santorin. Impossible de prendre le téléphérique pour reprendre le navire, en fin de soirée, car il y avait trop de monde. Alors on a dû emprunter les nombreuses (400 ? peut-être plus !) marches à travers les ânes qui nous croisaient pour remonter. Même si j'y suis allergique, ce fut tout de même une belle expérience tout de même !

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Avec le temps, je n’apporte plus grand-chose, à part des images, parfois un rhum, quelques épices, de l'huile d'olive etc.

Au Caire

Une astuce voyage infaillible ?

J’aime bien mettre mon linge bien roulé tassé dans des sacs en plastique (que je réutilise bien sûr) afin de minimiser l’espace et ainsi voyager plus léger !

Un plaisir coupable en voyage ?

La nourriture et le bon vin !

Votre prochaine destination ?

J’aimerais bien une croisière en mer Baltique.

À Malaga

Êtes-vous déjà parti sur un coup de tête ?

Oui, plusieurs fois dans mon ancienne vie chez Transat, dans le temps ou l'on avait accès aux disponibilités. Si la température d'ici était moche, je regardais la météo, les sièges et les villes et hop une fin de semaine en Europe : à Paris, à Lyon etc.

La dépense la plus folle que vous avez faite en voyage ?

Ce n’est pas vraiment une dépense très onéreuse, mais surtout un grand format. J'avais ramené un immense paravent mexicain en bois 3 côtés de Huatulco, et à mon retour, je n’avais pas avisé mon lift. Il a fallu m’asseoir à l’arrière du véhicule pour laisser entrer ce gros paquet en avant, tout en baissant le banc du passager…. Ouf ! J’en ris encore et il est toujours chez moi.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur