Mercredi,  23 octobre 2019  12:36

9 questions à Nathalie Carpentier


9 questions à Nathalie Carpentier

Chaque semaine, PAX demandera à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Nathalie Carpentier, responsable des ventes de loisirs, Est du Canada pour Melia Hotels International.

Votre premier voyage ?

En Jamaïque, avec mon père. J'avais 17 ans. C'était un voyage de groupe et cela m'a ouvert les yeux sur le métier. J'avais été très impressionné par le représentant sur place. Je me souviens avoir pleuré à chaudes larmes dans l'avion du retour. C'est à ce moment-là que j'ai décidé ce que je voulais faire dans la vie !

Une destination coup de cœur ?

J'en ai plusieurs. Je dirais d'abord l'Italie, même si ce n'est pas très original. J'aime la chaleur, la qualité de la nourriture, le bon vin, les Italiens... Tout me plait dans ce pays. J'aime aussi beaucoup l'Andalousie au sud de l'Espagne pour ses attraits historiques et ses paysages.

Une anecdote cocasse de voyage ?

J'avais eu des billets pour un concert de Céline Dion à Paris. À l'époque, je travaillais chez Transat. J'avais donc normalement accès à des billets d'avion stand-by. Mais le vol pour la France était complet. Je me suis ramassé à Barcelone avec des billets pour Céline à Paris. J'ai donc pris un second vol entre Barcelone et Paris !

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Tout ce qui se mange et se boit ! Avec l'expérience, cela fait longtemps que je ne rapporte plus de bibelots qui prennent la poussière.  Quand je vais en Espagne, je rapporte du gin aromatisé à la fraise, qui n'est pas tout à fait encore arrivé ici au Canada. Là-bas, c'est très populaire. Sinon, je ramène aussi souvent des épices.

Un plaisir coupable en voyage ?

Je suis gourmande, notamment les gelato ! Je n'en mange jamais chez nous, mais c'est le cas quand je suis en voyage.

Votre prochaine destination ?

C'est encore à déterminer. En 2020, j'aurais 50 ans. Je me suis promis tout un voyage, mais il reste encore à élaborer. Je ne sais pas encore où, mais cela sera certainement quelque chose que je n'ai jamais fait. Cela sera la surprise.

Êtes-vous déjà parti sur un coup de tête ?

La fois pour le concert de Céline, c'était le cas !

La dépense la plus folle que vous avez faite en voyage ?

Une fois, toujours dans mon ancienne vie chez Transat, je m'en allais a la Costa del Sol, toujours en mode stand-by. Mais, une fois arrivée à Madrid, il ne restait plus aucune place dans aucun train. Je me suis retrouvé en première classe, avec du champagne. Cela a coûté plus cher ce billet de train que le vol vers Madrid !

Une bonne adresse dans le monde ?

Un restaurant, pas très connu, dans le centre-ville de Malaga : El Gallo Ronco. On y mange très bien, comme dans beaucoup de restaurants à Malaga. Mais il a surtout l'avantage d'être caché au fond d'une petite ruelle. On peut difficilement tombé par hasard dessus !

Indicateur