Mercredi,  20 janvier 2021  4:33

9 questions à Martine Provost


9 questions à Martine Provost

Chaque semaine, PAX demande à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Martine Provost, déléguée commerciale pour le secteur de la Rive-Sud chez Tours Chanteclerc.

Votre premier voyage ?

J'avais un mois. Je suis allé chez mes grands-parents qui passaient l'hiver en Floride, à Fort Lauderdale. J'y suis retournée à plusieurs reprises durant mon enfance et mon adolescence. Mon premier voyage marquant, j'avais 10 ans à Disney, ça m’a complètement émerveillée.

Une destination coup de cœur ?

Difficile à dire, car j'ai des coups de coeur partout où je vais. J'en ai quand même deux en tête. Le premier est la Croatie et ses villes historiques sur le bord de la mer Adriatique, de véritables villes-musées à découvrir.

En Croatie.

Le second est de naviguer dans la mer des Antilles françaises. Chaque île est plus incroyable l'une que l'autre : la Martinique, la Guadeloupe, Sainte-Lucie...

Une anecdote cocasse en voyage ?

J'en ai plusieurs. Au Costa Rica, les petits singes essayent de capter notre attention alors que leur véritable but est surtout de nous voler nos effets personnels ou notre nourriture !

Autre souvenir. J'ai visité les Cinque Terre en Italie en train. Lors d'une seule journée, j'en ai pris six : un train ultramoderne, un vieux train, un train très achalandé, un autre qui n'avait pas de fenêtres... Chaque train était différent. C'était une drôle d'expérience à l'italienne !

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Des produits locaux, comme de l'huile d'olive en Europe ou du bon vin pour mes proches. Pour moi, j'aime bien rapporter un bijou symbolique, notamment en argent ou avec des pierres locales.

Aux Cinque Terre.

Une astuce voyage infaillible ?

Les gens qui me connaissent bien savent que je suis quelqu'un d'organisé. Mon bagage à main est rempli pour être toujours prête à toute éventualité. J'y ai toujours le nécessaire dans le cas où j'arrive à destination et que je n'ai pas mon bagage. C'est très important, car on ne sait jamais ce qui peut se passer quand on part en voyage, à l’aventure ! 

Un plaisir coupable en voyage ?

J'adore tester les saveurs locales, en Italie j’ai un faible pour les gelatos. C’est savoureux et rafraîchissant.

J'aime aussi prendre le temps à chaque endroit où je vais de m'imprégner de la culture locale, de connaître les gens dans leur quotidien.

Êtes-vous déjà partie sur un coup de tête ?

Oui, surtout plus jeune, j'ai eu l'occasion de le faire plusieurs fois, dans des tout-inclus avec des amies dans le Sud, notamment à Santo Domingo en République dominicaine, à Montego Bay en Jamaïque et  à Cancún au Mexique. Aussi, allez passer le Nouvel An à New York sur un coup de tête, c’est festif !

À Barcelone.

Une dépense folle faite en voyage ?

Les sacs à main. Évidemment ! On n’en a jamais assez. Je m'en achète des un peu plus luxueux parce que justement, suis en voyage et je passe par le Duty Free ou par des boutiques qu’on ne trouve pas par ici.

Les plus belles chaussures et les plus confortables des dernières années, je les ai également achetées en voyage.

Une bonne adresse dans le monde ?

J'en ai deux : La Boqueria à Barcelone. C'est le plus grand marché de la ville avec plein de saveurs, de produits frais. C'est une belle expérience culturelle ! 

J'ai aussi expérimenté quelques Time Out Market, dont dernièrement à South Beach, à Miami. C'est très agréable, car il y en a pour tous les goûts.

Indicateur