9 questions à Jean-Luc Tremblay


9 questions à Jean-Luc Tremblay

Chaque semaine, PAX demandera à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Jean-Luc Tremblay, Chef de secteur des ventes – Québec chez Vacances Air Canada.

Votre premier voyage ?

Dans ma famille on voyageait beaucoup, mais on ne prenait jamais l’avion. Nos vacances se déroulaient sur la côte du Maine pour profiter de la mer et nous sommes allés à quelques reprises à Boston. Comme mes parents venaient de grandes familles, nous visitions la parenté en parcourant le Québec. Je suis toujours partant encore pour un road trip, car vous vous en doutez, j’aime conduire!

Une destination coup de cœur ?

Mon premier voyage en solo, la Grèce reste encore aujourd’hui ma destination de rêve et un souvenir mémorable pour les nombreuses rencontres que j’y ai fait. En tant qu’ancien étudiant en histoire politique, pour moi c’était l’endroit rêvé, des paysages à couper le souffle et des sites archéologiques spectaculaires à découvrir.

Une anecdote cocasse de voyage ?

Lors de mon premier voyage en Europe alors que j’étais étudiant, je suis parti avec ma grande sœur, économiste de formation. On ne se privait pas, de bons hôtels, de bons restaurants, on a traversé la France, l’Italie, l’Autriche et la Suisse. J’essayais de suivre mon budget rigoureusement, mais à la moitié du trajet à Venise, il ne me restait plus un sou. Ma sœur a alors pris son cahier de notes et a enregistré mes dépenses tous les soirs, pas besoin de vous dire que je suis revenu avec une dette et un bon montant à rembourser à ma sœur. 

Je conserve un principe de ce voyage : revenir avec de l’argent dans ses poches, c’est signe que l’on a pas eu assez de fun pour le dépenser, donc quand il me reste de l’argent je le dépense dans la boutique hors taxe de l’aéroport.

Avec la statue de Lester B. Pearson à Ottawa, alors qu'il était guide-accompagnateur dans les années 90

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Je n’ai pas beaucoup de succès avec mes souvenirs de voyages. Quand mes filles étaient plus jeunes, je leur rapportais des poupées pour me faire pardonner d’être souvent absent. Aujourd’hui, elles me disent que c’est ce qu’il y a de plus laid chez nous et elles en ont peur, car ça leur fait penser à Chucky et Annabelle. Ces poupées-là sont dans le fond d’une armoire du sous-sol et elles attendent surement une nuit pour se venger.

Un plaisir coupable en voyage ?

La sieste de 16h.

Votre prochaine destination ?

Si je mets de côté le travail et le Mega fam à Curaçao de Vacances Air Canada. Nous projetons pour la première fois partir toute la famille en Europe. Grand projet pour notre famille. Les filles veulent découvrir Paris et j’aimerais prendre le TGV vers Bordeaux et parcourir le sud-ouest de la France, une région que je ne connais pas. Je réalise à quel point mon épouse Nancy et mes enfants sont comme moi. Ils aiment un horaire bien rempli et faire plein de découvertes.

Avec sa famille : Nancy Bernier (son épouse, conseillère voyages d’affaires chez Voyages Laurier du Vallon), Rébecca, Elisabeth et David

Êtes-vous déjà parti sur un coup de tête ?

Jamais. Pour moi, un voyage c’est comme un cadeau de Noël en dessous du sapin, il faut que j’en rêve.

La dépense la plus folle que vous avez faite en voyage ?

Je ne me prive pas, je vais toujours être partant pour une excursion qui me permet d’en voir davantage. Par exemple, cet été, nous voulions voir les chevaux sauvages sur l’île de Chinconteague en Virginie. J’ai donc réservé un ponton privé pour nous 5 dans l’espoir de mieux les voir. Pas chanceux, les chevaux se cachaient, mais mes enfants ont piloté le bateau, une super belle expérience !

Une bonne adresse dans le monde ?

Je suis un père de famille avec trois enfants (13, 11 et 7 ans), donc pour moi, le petit restaurant sympa et romantique ce n’est pas évident !  Mon film fétiche est Forest Gump, donc dès que nous savons qu’il y a un restaurant Bubba Gump dans la région que nous visitons, nous y allons. Au printemps dernier nous avons fêté mon anniversaire à celui donnant sur Times Square à New York. Nous sommes allés aussi à ceux de Monterrey et San Francisco en Californie. 

Pour ce qui est des hôtels, je me suis gâté avec l’âge et en bas d’un 4 étoiles, je trouve ça difficile. J’apprécie ceux avec des piscines et qui acceptent les familles de 5. 

Mon aéroport préféré est Schipol près d’Amsterdam, car on peut y acheter des bulbes de tulipes qui peuvent entrer au Canada.

Comme Forest, c’est tout ce que j’ai à dire là-dessus !

Indicateur