Vendredi,  20 septembre 2019  2:48

8 questions à Pascale Raymond


8 questions à Pascale Raymond

Chaque semaine, PAX demandera à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Pascale Raymond, gérante au développement des affaires chez Sunwing.

Votre premier voyage ?

C'était en 1988, à Cancún. J'étais hébergé à l'hôtel Girasol qui est encore debout ! À l'époque, on s’entend que les McDonald, Burger King, Costco et Walmart de ce monde étaient loin d'être ouverts... Et la Riviera Maya n'existait même pas.

Janvier 1988. Je venais de réussir à descendre El Castillo à Chichen Itza, sans me casser quoi que ce soit !

Une destination coup de cœur ?

J'en ai deux au Mexique, mais pour des raisons très différentes l’une de l’autre. D'abord Los Cabos pour son côté jet-set, ses paysages à couper le souffle et son accueil. Holbox, aussi pour la beauté de l’île, mais surtout pour son côté relaxe et  sa quiétude ! C’est le Martha’s Vineyard / Nantucket du Mexique.

Une anecdote de voyage ?

Lors d'un voyage à Paris, je déambulais sur le boulevard St-Michel, en direction des Jardins du Luxembourg. Je me retrouve en face de l’humoriste et acteur Jamel Debbouze. Avec ma très grande timidité et mon côté introverti légendaire (pas du tout !), je n’ai pu retenir un « Hein, Jamel Debbouze ! », et lui des retourner et de s’écrier : « Hein, une Québécoise !! » Cela s'est arrêté-là. On a continué notre petit bonhomme de chemin, chacun de notre côté.

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Des éventails. Surtout depuis le début de ma ménopause, haha !

Une astuce voyage ?

Ayez toujours un limonadier - pour déboucher une bouteille de vin - dans votre valise. On ne sait jamais quand on aura une bouteille de vin en cadeau, surtout en France, en Italie, au Portugal, ou en Espagne. C'est indispensable !

Un plaisir coupable en voyage ?

La gastronomie locale. Où que je sois, je teste, je goûte et je mange.

La dépense la plus folle que vous avez faite en voyage ?

Un plateau de fruits de mer sur la terrasse d’un restaurant avec la vue directement sur le canal et la Marina de Trouville, en France. Je ne me souviens plus du nom du restaurant mais je me souviens de la facture, croyez-moi !

Une bonne adresse dans le monde ?

Le Sherlock Holmes Pub à Londres. C'est un attrape-touristes mais je l’ai adoré.

Indicateur