10 questions à Claude Gingras


10 questions à Claude Gingras

Chaque semaine, PAX demandera à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Claude Gingras, directeur au développement des affaires de TravelSavers.

LIRE PLUS : Claude Gingras en pleine forme pour développer TravelSavers au Québec

Votre premier voyage ?

1972, à 13 ans, l'été du décès de mon père. Ma mère nous a emmenés en Floride, lieu de résidence du seul frère et parent restant de mon père. Nous avons visité Disney World qui venait d'ouvrir et qui n'était alors qu'une toute petite partie du Disney d'aujourd'hui. Et ce fut aussi ma première visite dans un McDonald !

Une destination coup de cœur ?

Santorin... Comme plusieurs, bien sûr.

Une anecdote cocasse de voyage ?

La première fois que ma mignonne et moi sommes allés en voyage, c'était au Grand Oasis Cancun. À la fin de la semaine, elle me demande de me dire comment j'avais trouvé ma semaine pensant sans doute que ma réponse serait brève. Elle me connaissait encore bien mal... Quand j'ai finalement terminé mon discours et que je lui ai demandé ce qu'elle avait retenu, elle m'a répondu : « De ne plus jamais te poser ce genre de question ! »

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Une tasse à café ! On demande même à nos amis, notre famille de nous en rapporter. On en a de partout et on les utilise toutes à tour de rôle ! Alexandre Bergeron, le cousin de ma mignonne, l'a lui-même relaté en entrevue, car il y participait toujours !

Une astuce voyage infaillible ?

La carte Nexus ! Pas seulement pour entrer aux États-Unis, mais pour revenir de partout.

Un plaisir coupable en voyage ?

Quand le petit déjeuner est un buffet, immanquablement, je prends des œufs brouillés avec bacon. Or, j'ai pratiquement enlevé toutes viandes de mon régime alimentaire.

Votre prochaine destination ?

À New York, pour les affaires à nouveau. Mais j'adore la place alors c'est peu de contrainte. Pour les loisirs, j'hésite encore alors je n'ai rien arrêté. De toute façon, j'ai été en arrêt de travail près de 3 ans, j'ai eu suffisamment de temps d'arrêt !

Êtes-vous déjà parti sur un coup de tête ?

Plus jeune, je réservais à deux jours d'avis tout au plus un Club Med et je demandais à mon agent de choisir, de s'assurer que je n'y avais pas été. J'en ai fait six de la sorte.

La dépense la plus folle que vous avez faite en voyage ?

À New York, un ensemble de vaisselle 12 couverts. Bien sûr, nous étions descendus en automobile, heureusement !

Une bonne adresse dans le monde ?

  • Le plus bel aéroport que j'aie vu est celui de Kuala Lumpur mais mon préféré est Amsterdam-Schiphol.
  • A Londres, hormis l'omniprésent fish'n'chip, il y a le beef and kidney pie mais aussi une excellente cuisine indienne compte tenu de l'importance de la diaspora.
  • Mais à New York, il y a un petit BBQ Coréen ouvert 24/7 que j'aimais particulièrement sur la 32ieme, dans KoreaTown bien sûr, car je pouvais m'y rendre à mon arrivée, à toute heure du jour ou de la nuit. Excellent service, rapide, convivial, toujours agréable. Juste devant le Radisson, mais j'oublie le nom.
  • Un très bel endroit en Californie, à La Joya, Georges Ocean Terrace. Magnifique, belle ambiance, très bon.
Indicateur