PAX à destination : Un long weekend autour de Nice avec Air Transat


PAX à destination : Un long weekend autour de Nice avec Air Transat
Hortense des Dorides

Expatriée française au Canada, Hortense des Dorides est une journaliste basée à Ottawa et spécialisée dans le tourisme et l'art de vivre. Parmi ses récents coups de coeur aux quatre coins de la planète, l'Islande, l'Utah, Hawaii ou encore les Bahamas.

En ajoutant un troisième vol hebdomadaire sur sa liaison Montréal-Nice, Air Transat permet aux Québécois de passer une longue fin de semaine, de jeudi à lundi, sur la Côte d’Azur. Cette fin de semaine, nous avons donc passé quatre jours dans le Sud-Est de la France, où l’art de vivre à la française se cultive comme jamais.

L’arrivée à l’aéroport de Nice est toujours spectaculaire. D’un côté, les montagnes des Alpes du Sud, aux pics encore enneigés. De l’autre, le bleu azur de la mer Méditerranée. Au centre, Nice, ville contemplative de 340 000 habitants.

LIRE PLUS : Air Transat dévoile ses nouveautés à bord de ses vols de cet été

La fameuse Promenade des Anglais, longue de sept kilomètres, longe la Baie des Anges. Sur la plage de galets, des restaurants, comme le Beau Rivage, offrent le plaisir simple de déguster un dîner ou un souper, ou tout simplement de prendre un verre (de rosé, bien évidemment !), les yeux directement dans le bleu de la mer Méditerranée.

En mai, l’eau est encore un peu fraiche et peu de gens s’y aventurent. En juillet et en août, à la haute-saison, les plagistes iront s’y rafraichir alors que le mercure dépasse allègrement les 30 degrés et que le soleil  se fait de plomb.

Vieilles villes, vieilles habitudes

Que ce soit à Nice, à Antibes ou encore à Cannes, les vieux quartiers, face à la mer, sont un dédale de petites ruelles, s’ouvrant parfois sur de grandes places où marchés locaux et terrasses de restaurants s’installent à l’envie.

C’est sur ces terrasses que l’art de vivre à la française se déploie. Habitants et visiteurs s’y installent et profitent d’un bon plat, accompagné d’un verre de rosé, tandis que le quotidien des habitants de la Côte d’Azur, défile sous leurs yeux.

Si vos clients ne louent pas une voiture, sachez qu’il est très facile de se déplacer en transports en commun sur la Côte d’Azur, de Nice, vers Antibes, puis Cannes, le tout pour une modique somme. Déjà, le trajet entre l’aéroport de Nice, le troisième en France après Roissy et Orly, et le vieux-Nice, peut se faire en bus, pour 6 euros. Notre hôtel, le Mercure Nice Promenade des Anglais, était idéalement situé juste à côté d’un arrêt de bus.

Pour aller d’une ville à l’autre, le train s’avère également pratique, puisque les gares de train se situent en plein centre-ville.

Trois expériences à vivre

Même si l’arrière-pays recèle nombre de découvertes, c’est sur le bord de mer, attiré par le bleu azur, que nous avons vécu trois expériences, toutes très différentes.

1. Rouler sur le littoral au volant d’une voiture de collection

Vous souvenez-vous de Grace Kelly au volant d’une belle Mercedes décapotable, Cary Grant à ses côtés, dans le célèbre film de Alfred Hitchcock, La Main au collet ? Le film a été tourné sur la Côte d’Azur, de Monaco à Cannes, dans les années 50.

Les touristes peuvent également prendre le volant d’une voiture de collection grâce à la compagnie Rent a classic car, qui propose une collection de plus de 60 voitures anciennes et de collection. Les cheveux au vent, le conducteur et ses passagers vivront l’émotion, le temps de quelques heures, d’une journée ou plus, de vivre la Côte d’Azur comme les vedettes de cinéma et nantis de ce monde.

2. Découvrir l’île de Saint-Honorat

Au large de Cannes, l’île de Saint-Honorat contraste grandement avec la Croisette. Ici, pas de voitures de prestige, de boutiques de luxe ou de palaces dorés. L’ostentatoire est mis au rencart au profit de la simplicité. Depuis le quatrième siècle, l’île est le repaire d’une communauté monastique.

Aujourd’hui, les 22 moines, qui prient et travaillent en silence, produisent vins et huiles d’olive en quantité limitée. Les huit hectares de vignes sont protégés des embruns, du sel et du vent par une forêt. Le temps d’une demi-journée ou d’une journée, les visiteurs peuvent se promener sur l’île, déguster le vin, visiter l’Abbaye de Lérins et le monastère fortifié. Pour se rendre sur l’île, les touristes prennent un traversier du centre-ville de Cannes (15 euros aller-retour).

3. Parcourir le littoral du Cap d’Antibes via le sentier de Tire-Poil

Le sentier de Tire-Poil court sur 3,6 kilomètres de bord de mer le long du Cap d’Antibes. Il est également possible de faire une boucle complète de cinq kilomètres, pour une durée de deux heures de randonnée. Le sentier débute sur la belle petite baie des Milliardaires, avec de jolis points de vue sur la mer et les falaises.

Des pins d’Alep, battus par les vents, se contorsionnent et touchent presque terre, pour certains. Le sentier suit ensuite le bord de mer, pour finir sur la plage Keller, la plage préférée de Francis Scott Fitzgerald, auteur du roman Gatsby le Magnifique. 

Informations

  • Air Transat propose des vols directs saisonniers entre Montréal et Nice depuis 1990. 
  • Cette année, la fréquence est passée de deux à trois vols hebdomadaires, les mardi, jeudi et dimanche au départ de Montréal, de début mai à fin octobre.

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur