Dimanche,  15 septembre 2019  15:14

Okinawa : le Japon tropical


Okinawa : le Japon tropical
Photo : courtoisie de l’Office du tourisme et des congrès d’Okinawa
Blake Wolfe

Blake Wolfe est un journaliste primé qui a rejoint PAX après près de 10 ans dans l’industrie de la presse au Canada. En plus de PAX, ses articles ont été publiés dans plusieurs magazines et journaux, notamment par la société d'édition et de média Metroland Media Group, ainsi que le Toronto Sun.

Située au sud-ouest de l’île principale nippone, Honshu, et géographiquement plus près de Taïwan que de sa propre capitale, l’île d’Okinawa est depuis longtemps une destination prisée des Japonais comme des touristes en quête de soleil et de sable.

LIRE PLUS - Japon : 20% plus de sièges au départ de Montréal en 2019

Jouissant d’un climat beaucoup plus clément que celui qui caractérise Honshu, Okinawa profite en effet d’un été s’étalant sur presque la moitié de l’année en plus d’un printemps et d’un automne plutôt doux au thermomètre.

Photo : courtoisie de l’Office du tourisme et des congrès d’Okinawa

Idéal pour les amoureux de la plage, qui peuvent se baigner allègrement de mars à septembre. Certains des endroits les plus populaires sur la côte d’Okinawa sont en bordure de Nago. C’est là que se trouvent le stade de baseball, le parc forestier artificiel nommé 21Century en plus des plages de Busena et de Renaissance.

Pour une expérience hors des sentiers battus, il faut visiter les îles archipélagiques d’Okinawa — Miyako, Kume et Ishigaki, notamment, possédant toutes leurs propres plages. Situées loin des aires hôtelières, elles sont magnifiquement isolées, jouxtées par de longues étendues de sable immaculé. Il faut savoir que si certaines plages d’Okinawa facturent des frais d’entrée peu élevés, la plupart, surtout sur les îles moins touristiques, sont tout à fait gratuites d’accès.

Le Club Med Kabira Ishigaki, à Okinawa

En matière d’hébergement, la tendance des complexes tout-inclus déferle également sur l’île nippone avec plusieurs options disponibles aux vacanciers. Cela comprend plusieurs marques japonaises ainsi que des groupes internationaux, dont Sheraton et Club Med.

Aventures maritimes

De janvier à mars, de gigantesques baleines à bosse déambulent près de la côte de l’île Zamami, au sud-ouest de l’archipel, lors de leur migration annuelle vers l’océan Pacifique. Des milliers de visiteurs curieux de voir ces mammifères de leurs propres yeux se rendent donc à Okinawa chaque hiver, alors que des visites guidées par bateau sont abondamment offertes.

Les plongeurs trouveront également leur compte lors de la saison « froide ». C’est là que les requins-marteaux se réunissent, près de l’île Yonaguni, la plus à l’ouest de tout le pays. En plus de ce fabuleux spectacle marin, l’île offre aussi la possibilité de plonger au Yonaguni Monument, une formation rocheuse pour le moins inhabituelle ressemblant à s’y méprendre à des escaliers taillés dans la pierre.

Photo : courtoisie de l’Office du tourisme et des congrès d’Okinawa

Et, temps chaud oblige, Okinawa possède également une belle sélection de parcs thématiques et attractions touristiques extérieures. Les amoureux des océans n’ayant malheureusement pas le pied marin seront comblés à l’aquarium Okinawa Churaumi pour observer de très près la vie sousmarine du Pacifique; le bassin principal, l’un des seuls au monde à accueillir des poissons géants, héberge d’ailleurs un requin-baleine. Enfin, les jardins botaniques tropicaux d’Okinawa Fruits Land et de Nago Pineapple Park méritent également une visite, tous deux situés à proximité de la ville de Nago.

Indicateur