Dimanche,  19 janvier 2020  19:27

La Roumanie : quand et comment y aller


La Roumanie : quand et comment y aller
Blake Wolfe

Blake Wolfe est un journaliste primé qui a rejoint PAX après près de 10 ans dans l’industrie de la presse au Canada. En plus de PAX, ses articles ont été publiés dans plusieurs magazines et journaux, notamment par la société d'édition et de média Metroland Media Group, ainsi que le Toronto Sun.

Peu importe la période de l’année, la Roumanie a toujours quelque chose à offrir à tous les styles de voyageurs : du ski dans les montagnes des Carpates aux escapades sur les plages bordant la mer Noire, avec en prime un heureux mariage d’histoire et de mystère.

L’engouement pour ce joyau d’Europe de l’Est s’intensifie année après année. La Roumanie a accueilli 15,7 millions de visiteurs en 2018, en hausse par rapport aux 12 millions en 2017. De ce total, les touristes internationaux représentent 2,2 et 2,75 millions, respectivement.

Prêts à réserver votre séjour?

La vieille ville de Bucarest

Bucarest : l’un des grands centres historiques d’Europe

De l’époque romaine au communisme, en passant par le Moyen-Âge, la Roumanie a bien des choses à raconter.

Le passé se mêle au présent à Bucarest, où les voyageurs peuvent jouir d’une expérience urbaine contemporaine dans l’un des grands centres-villes historiques de l’Europe. Surnommé la Vieille Ville, le centre-ville de Bucarest est l’endroit par excellence pour le magasinage, les repas au restaurant et la vie nocturne. On y trouve aussi quantité de bâtiments historiques et de monuments importants, y compris la Cour royale et l’église Stavropoleos.

La ville abrite également le musée du village roumain Dimitrie Gusti, un musée en plein air présentant 272 demeures historiques de l’ensemble du pays, et dont certaines remontent au 17e siècle.

En plus du château Peles, le château Bran – le château de Dracula – est probablement la plus connue des forteresses médiévales roumaines, stimulant l’intérêt des visiteurs en raison de son association historique – souvent contestée – avec Vlad l’Empaleur, mieux connu pour avoir servi d’inspiration au célèbre vampire de Bram Stoker.

Les visiteurs sont toutefois invités à troquer leur crucifix et leur ail pour un appareil photo en visitant cette structure unique, construite dans une falaise surplombant la ville de Brasov.

Les volcans de boue à Berca

Des volcans de boue aux vacances sur la plage

À environ 100 kilomètres de Bucarest, la région de Buzau propose l’un des paysages les plus époustouflants de Roumanie : les volcans de boue de Berca. Résultat d’éruptions de gaz naturel loin sous la surface, la zone pratiquement désertique – maintenant classée comme site naturel protégé – est criblée de cratères de boue ressemblant à des volcans miniatures. Des frais d’entrée peu élevés sont exigés.

Et si la Roumanie n’est habituellement pas associée à des vacances sur la plage, il est possible de se prélasser sur le sable et de surfer dans plusieurs centres de villégiature installés le long de la côte de la mer Noire. Ceux-ci sont entre autres concentrés entre le delta du Danube et la frontière de la Bulgarie.

Quand y aller?

À l’image de certaines régions du Canada, le climat roumain peut osciller entre les hivers frigorifiques et les étés caniculaires. Il est donc recommandé de vérifier la météo avant de s’envoler.

Le tourisme est habituellement à son plus fort l’été, entre les mois de juin et d’août, alors que la saison morte se déroule de novembre à mars. Si plusieurs des châteaux et musées historiques ne sont ouverts que les fins de semaine pendant la période moins achalandée, les voyageurs pourront voir le pays se parer de magnifiques couleurs automnales aux environs de la mi-octobre, à l’instar de plusieurs régions canadiennes.

Comment s’y rendre?

  •  Les voyageurs canadiens disposent d’une nouvelle option avantageuse pour se rendre en Roumanie avec le lancement, en 2018, d’une liaison Montréal-Bucarest offerte par Air Canada.
  • Le vol, qui est le seul à relier directement Bucarest à l’Amérique du Nord, est offert deux fois par semaine de juin à la fin septembre.
  • Il est aussi possible de se rendre du Canada à Bucarest sur les ailes de British Airways, Lufthansa et Austrian Airlines.
Indicateur