Galápagos : là où la nature règne


Galápagos : là où la nature règne
Les paysages uniques des îles des Galápagos
Blake Wolfe

Blake Wolfe est un journaliste primé qui a rejoint PAX après près de 10 ans dans l’industrie de la presse au Canada. En plus de PAX, ses articles ont été publiés dans plusieurs magazines et journaux, notamment par la société d'édition et de média Metroland Media Group, ainsi que le Toronto Sun.

Petit archipel d’îles volcaniques au large de la côte ouest de l’Équateur, les Galápagos ont joué un rôle important dans notre société depuis que le réputé naturaliste Charles Darwin y a débarqué au milieu des années 1800.

LIRE PLUS : Les 5 plus belles destinations tropicales (qui ne sont pas les Caraïbes)

Il y a beaucoup à découvrir dans ce coin unique du monde, dont 97 % de la superficie est reconnue comme étant le premier Parc national de l’Équateur et un site du Patrimoine mondial de l’UNESCO. 

Sur les traces de Darwin

L’attrait sans doute le plus connu des îles des Galápagos est sa faune endémique — certains de ses animaux ne peuvent être trouvés nulle part ailleurs sur la planète! C’est ici même que Darwin a mené ses études sur des pinsons qui allaient poser les bases de son ouvrage De l’origine des espèces. 

Symbole des îles, la tortue géante des Galápagos ne peut être observée nulle part ailleurs sur la planète.

Parmi les spécimens les plus spectaculaires que l’on peut découvrir parmi la faune des Galápagos, citons les tortues géantes et les iguanes marins, deux reptiles que l’on ne peut trouver en liberté que sur ces îles, ainsi que les frégates du Pacifique et les fous à pieds bleus, deux espèces d’oiseaux qui y font escale lors de leurs voyages dans le Pacifique. Toutes ces créatures, et bien plus, sont présentes à Tortugua Bay, sur la côte sud de Santa Cruz, l’île centrale de l’archipel. Pour les voyageurs souhaitant s’immerser dans les eaux foisonnantes de l’archipel, qui renferment notamment des requins à pointes blanches, la Réserve marine des Galápagos est l’endroit parfait pour que les plongeurs en bouteille ou en apnée s’adonnent à leur passion. 

Puerto Ayora, la plus grande ville de Santa Cruz (mais aussi de l’archipel) est la porte d’accès à toutes ces expériences. En plus d’accueillir les visiteurs, la ville abrite la Fondation et le Centre de recherche Charles Darwin, qui poursuivent, en son nom, la recherche scientifique et présevent la destination pour les générations futures. 

Une croisière aux Galápagos

L’une des meilleures façons d’explorer les îles Galápagos demeure la croisière d’expédition, avec de nombreuses options offertes, entre autres avec Celebrity Cruises, Silversea Cruises et Uncruise qui font découvrir cette destination unique aux voyageurs. Les croisières sont d’ailleurs le seul moyen de se rendre à la Réserve marine des Galápagos. 

Tourisme durable et écotours

L’écosystème extrêmement fragile de la région oblige les voyagistes et leurs clients à respecter des règles strictes. Une autorisation est nécessaire pour travailler sur les îles. Les autorités demandent aussi aux voyageurs de respecter les réglementations en place afin de ne pas perturber le milieu naturel; ainsi, ces derniers doivent garder une distance raisonnable avec la faune et adopter la mentalité « Ne ramenez que des souvenirs, ne laissez que des empreintes de pas ». 

Parmi la faune unique présente sur les îles des Galápagos, les fous à pieds bleus.

Les compagnies de croisières sont donc autorisées à naviguer autour des îles. Cependant, les véhicules motorisés aquatiques et toutes autres activités reliées sont strictement interdits, de même que les vols aux fins touristiques survolant les iles. La réglementation complète est disponible sur galapagos.org. 

S’y rendre

En plus des navires, des vols au départ de Quito et de Guayaquil amènent les voyageurs sur les îles de Baltra et de San Cristóbal.

Le saviez-vous?

  • En espagnol, « îles des Galápagos » se traduit littéralement par « îles des tortues », du fait de la présence des fameux reptiles. 
  • Seuls 25 000 résidents permanents habitent les îles à longueur d’année. 
  • Demandez un tampon sur votre passeport à l’arrivée. Les visiteurs n’en reçoivent pas un systématiquement puisqu’ils n’ont pas quitté l’Équateur. Il s’agit de l’un des tampons les plus cool au monde !

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur