Au-delà des plages aux Bahamas


Au-delà des plages aux Bahamas

Chaque année, des millions de voyageurs s’envolent vers les Bahamas pour une chose : les plages!

Impossible de leur en tenir rigueur : avec presque 2 000 cayes et îles, sans compter le sable blanc, parfois même rose ou violet, les Bahamas sont sans contredit un endroit de rêve où se poser. Même la faune est irrésistible : mentionnons, au passage, les fameux cochons de l’île d’Exuma, accessible seulement par bateau... Impossible de savoir comment les mammifères ont atteint l’île, mais toujours est-il que les vacanciers peuvent nager avec eux dans les eaux cristallines de la baie.

Hormis les plages, les Bahamas  en offrent beaucoup plus qu’il n’y parait au premier abord dans les villes de Nassau, Freeport et Gran Bahama.

LIRE PLUS : PAX à destination : Atlantis Paradise Island, comme un Disney aquatique aux Bahamas

Un héritage... de pirates!

L’archipel regorge d’histoire. Il s’agit, en réalité, de la première destination de Christophe Colomb en 1492.

En 1718, les Bahamas sont devenus une colonie britannique, mais c’était plutôt une piraterie sans relâche qui y régnait auparavant. Le 18e et 19e siècles ont été marqués par d’importants pillages, raids et échanges douteux. Barbe Noire lui-même était un habitué des Bahamas! Le musée Pirates of Nassau transporte ses visiteurs à l’époque où la piraterie commençait à s’installer la région. Riche en histoire et en artéfacts d’origine, mais aussi en expositions interactives, le musée est l’endroit idéal pour en apprendre plus sur les balbutiements du pays.

Ainsi, en 1718, la piraterie s’effrite sous le règne britannique. Certaines forteresses de l’époque existent toujours aujourd’hui, dont le Fort Fincastle, le Fort Charlotte et le Fort Montagu. Le Fort Fincastle, érigé en 1793, trône sur le sommet de Bennet’s Hill. Il était utilisé à la fois comme moyen défensif et phare pour les résidents de Nassau. Aujourd’hui, des visites guidées y sont offertes. Le plus imposant des trois, le Fort Charlotte, a quant à lui été construit en 1789 pour protéger l’île bien qu’il n’ait jamais été le siège d’une quelconque bataille. 42 canons décorent toutefois ses remparts, d’où on peut admirer la vue sur Paradise Island bien au-delà du niveau de la mer. Enfin, Fort Montagu, le plus ancien et le plus petit des Bahamas, a été bâti en calcaire en 1741 près de l’extrémité est du port de Nassau. L’admission y est aujourd’hui gratuite.

De jolis coraux

En raison des abondants récifs de corail, la plongée sous-marine et la plongée en apnée sont deux des activités les plus populaires aux Bahamas, notamment à Dean’s Blue Hole, pour les plus téméraires. Ce dernier atteint une profondeur de 202 mètres et un diamètre allant de 25 à 35 mètres. Il est situé à Long Island, dans une baie à l’ouest de Clarence Town. La vie sous-marine y est fourmillante, à l’image des autres récifs de corail : hippocampes, tortues et poissons par milliers arborant les couleurs de l’arc en-ciel s’épanouissent sous la surface.

Un voyage aux Bahamas n’en serait pas réellement un sans une bonne quantité de poisson frit. Considérant l’abondance des fruits de mer, il n’est pas étonnant que tous les restaurants du pays servent de généreuses portions de rouget ou de dorade et de frites de conques.

Indicateur