5 raisons de visiter Trinidad


5 raisons de visiter Trinidad
Marie-Eve Vallières

Marie-Eve est une Montréalaise pour qui le voyage n'a plus de secrets. Ayant vécu à Londres et en France, elle nourrit une soif d'aventure et de découverte depuis maintenant neuf ans. 29 pays plus tard, Marie-Eve continue de bourlinguer à travers le monde.

Trinidad est considérée comme le plus joli musée à ciel ouvert de tout Cuba. Située dans le centre-sud de l’île, elle est l’une des seules cités coloniales de l’ère espagnole à n’avoir subi à peu près aucune altération depuis 1850. Le temps s’y est, pour ainsi dire arrêté. Voici pourquoi cette destination est unique en son genre.

Au patrimoine mondial de l’UNESCO

Fresques italiennes, pourtours aux détails complexes et chandeliers français sont la norme dans ce village reconnu par le patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1988.

La Plaza Mayor

De part et d’autre de la vibrante Plaza Mayor, les longues avenues de briques aux façades vitaminées, bordées de voitures américaines des années 50, abritent vieillards jouant aux dés et bambins sautant à la corde à danser. Une vraie carte postale cubaine!

Le Palacio Cantero

La vue d’oiseau sur le centre historique depuis le toit du Palacio Cantero, aussi appelé Musée historique municipal, vaut particulièrement le détour… d’autant plus que l’accès est totalement gratuit!

La Playa Ancón

Pour une journée vraiment complète, il ne faut pas manquer Playa Ancón, à quelques kilomètres de là, l’une des plus jolies de la côte méridionale. Un taxi depuis Trinidad ne coûte qu’une quinzaine de dollars et permet aux amoureux du soleil de faire l’expérience des plages cubaines hors zone hôtelière dans une région méconnue des vacanciers. Au gré des routes, peu importe la direction que l’on prend, il est par ailleurs impossible de rater les huttes de paille et de bois où sont séchées les feuilles de tabac dans la plus pure tradition cubaine.

Les Massifs de la Sierra del Escambray 

Les plus montagnards se dirigeront du côté des massifs de la Sierra del Escambray où pullulent cascades d’eau et sentiers de randonnée; le Pico San Juan s’élève d’ailleurs à presque 1 000 mètres, surplombant tout le centre de Cuba. Topes de Collantes, une réserve naturelle où s’épanouissent une faune et flore luxuriante en raison des vents humides provenant de l’Atlantique, mérite également que l’on s’y attarde quelques heures. S’y trouve un centre touristique pourvu de guides expérimentés, avides de partager leur amour des étonnantes montagnes cubaines

Indicateur