VOX POP : la demande la plus farfelue d’un client


VOX POP : la demande la plus farfelue d’un client
Serge Abel-Normandin

Au début de la vingtaine, Serge Abel-Normandin a interrompu ses études en journalisme pour explorer l’Europe durant sept mois. Peu après ce premier vrai voyage, il a fait ses débuts dans un magazine de l’industrie, combinant ainsi deux grandes passions. Depuis, il ne se lasse pas d’observer l’évolution d’un domaine fascinant, dont il se sent privilégié de faire partie.

Certains clients ont parfois des demandes extravagantes, irréalistes, voire carrément saugrenues. Quelle est la demande la plus farfelue que vous ait jamais faite un client ? PAX a posé la question à quelques conseillères.


Johanne Ostiguy (Voyages Jean-Pierre, Brossard)

Des anecdotes, je pourrais en raconter tellement ! En voici une : j’ai eu une cliente qui m’appelait sous un faux nom. Apparemment, sa demande la gênait : elle souhaitait aller dans un resort où elle pourrait porter le monokini… tout en spécifiant qu’elle ne recherchait pas un endroit favorisant le voyeurisme, le naturisme ou encore l’échangisme. Elle tenait aussi à exclure Cayo Largo des options.

Comme elle me précisait, en plus, que son chum n’avait pas l’esprit trop ouvert, je n’allais certainement pas leur recommander l’Hedonism! Finalement, elle et son conjoint sont allés au Grand Oasis Sens de Cancún. Et ma cliente ne m’a donné son vrai nom qu’au moment de réserver cet hôtel convenant à ses exigences.

Dans le même ordre d’idée : un autre client me disait depuis des années qu’il rêvait du Temptation, à Cancún. Je lui répondais que je ne lui suggérais pas cet endroit, car il me semblait que ce n’était pas leur style, à sa conjointe et lui… Malgré mes recommandations, ils ont fini par y aller et… le voyage s’est conclu par une séparation ! Il appert que, rendu à destination, monsieur n’était plus willing du tout. Par contre, madame, elle, l’était beaucoup plus !


Isabelle Tremblay (L’Oasis du voyageur, Mirabel)

Des demandes vraiment irréalistes, on en reçoit temps en temps. Il nous faut parfois ramener les clients sur Terre ! Actuellement, j’ai justement une cliente qui souhaite acheter un séjour pour quatre personnes à l’île Maurice pour la fin décembre-début janvier… Son budget total est de 10 000 $. Le budget serait peut-être réaliste pour une personne, mais pas pour quatre ! En plein temps des Fêtes, en plus !


Rose Carlucci (Voyages Terre & Monde, Terrebonne)

Il arrive souvent que les désirs des clients ne correspondent pas au prix qu’ils souhaitent payer. Par exemple, un budget de 1000 $ pour une famille de trois, à Pâques ou à Noël, dans un hôtel de luxe de préférence !

D’autres fois, les demandes des clients sont très imprécises. J’ai eu un client qui souhaitait visiter Brasilia, la capitale du Brésil. Quand j’ai discuté avec lui pour voir quelles étaient ses attentes, il m’a expliqué que ce voyage serait une belle occasion pour lui de pratiquer son espagnol et de danser le tango ! J’ai fini par lui organiser un beau voyage à Buenos Aires !


Nathalie Chapados (Station Vacances, Sherbrooke)

L’an dernier, un monsieur que je ne connaissais pas m’a été référé par un autre de mes clients. De fil en aiguille en discutant avec lui, je me suis rendu compte qu’il ne cherchait pas qu’un voyage; il souhaitait aussi trouver une compagne pour son voyage ! Et il aurait bien voulu que ce soit moi qui l’accompagne ! J’ai dû lui rappeler qu’il était dans une agence de voyages, pas dans une agence de rencontres ! J’ai néanmoins jumelé le monsieur à un autre voyageur et il compte encore parmi mes clients aujourd’hui.

Indicateur