Qu’est-ce qu’on peut faire ?


Qu’est-ce qu’on peut faire ?
Isabelle St-Amand

Propriétaire de l'agence Espace Voyages en Montérégie qui emploie une trentaine de conseillers, Isabelle St-Amand roule sa bosse dans l'industrie des voyages depuis 18 ans. Elle a notamment oeuvré du côté de Tours Mont Royal et Varaplaya Tours dans ses premières années avant de laisser libre cours à sa passion pour l'entrepreneuriat.

Ces temps-ci, on dirait que tout le monde est à terre, tanné, démoralisé. Et, avouons-le : il y a de quoi !

Parfois, des gens me contactent avec l’espoir que, peut-être, je leur remonterai le moral. Méchant défi !

C’est d’autant plus difficile que, moi-même, j’ai l’impression que 2021 est déjà à moitié scrap, et ce, même si on est encore en tout début d’année !

C’est que normalement, en janvier, on planifie les voyages d’été en Europe. Mais là, si on saute la saison de l’Europe, la plupart des réservations qui se feront ensuite, pendant l’été et l’automne, seront déjà pour 2022 !

Alors, beaucoup se demandent : qu’est-ce qu’on peut faire en ce moment ? La seule option n’est-elle que d’attendre ? Attendre, passivement, la reprise ?

En tant que propriétaire d’agence, je pense que ce serait une erreur !

Préparer le terrain

Je m’explique : si on se fie à ce qu’on nous dit actuellement, à propos de la vaccination, je crois qu’on peut espérer, de façon réaliste, un retour progressif à la normale à partir de la rentrée des classes, en septembre prochain.

Ça paraît loin, j’en conviens. Mais on peut déjà préparer le terrain.

Actuellement, les fournisseurs, les voyagistes, les hôteliers, se fendent à quatre pour proposer des promos groupes exceptionnelles.

Donc, c’est le temps, maintenant, de monter des groupes, de bloquer des prix. Et c’est le temps de faire comprendre à nos clients que, s’ils veulent avoir des places au moment de la reprise, il faut qu’ils réservent maintenant.

Ça va jouer du coude !

Parce que, quand ça va repartir, tout le monde voudra partir en même temps. Les voyageurs privés de voyages ne voudront plus se retenir. En fait, ça risque de jouer du coude !

Car il ne faut pas se faire d’illusions : la capacité ne reviendra pas instantanément au même niveau qu’avant la pandémie. Il n’y aura pas tout de suite 18 vols par semaine sur Varadero !

Il me paraît évident, aussi, que le jeu de l’offre et de la demande va entraîner une hausse des prix.

C’est pourquoi on a tout intérêt à profiter des prix extraordinaires qui sont disponibles maintenant, et de ces promotions qui permettent de ne pas donner de dépôt, ou qui rendent le dépôt remboursable…

C’est ce qui nous permettra d’avoir quelque chose, un petit inventaire, à proposer à nos clients quand ils reviendront nous voir en septembre.

En plus, nos bookings fourniront aussi de l’espoir aux hôteliers, aux compagnies de croisières, aux voyagistes… aux autres maillons de la chaîne ! Ça permettra à des gens de conserver leur emploi.

Un sauvetage mental

Je comprends que certains sont démotivés ou qu’ils ont peur de travailler dans le vide, encore. Mais avec la vaccination, je pense qu'on a maintenant quelque chose qu’on n’avait pas avant : une vraie lueur au bout du tunnel !

Focusser sur du positif dans le contexte négatif actuel, ça peut nous sauver mentalement… en plus d’être profitable économiquement.

Les gens ne voyagent pas actuellement, mais on le sait : leur goût de voyager est toujours là. Beaucoup de gens ont envie d’entendre parler de voyages, de rêver de voyages… et de commencer à planifier leurs prochains voyages, après la pandémie.

On est parfaitement en droit de faire la promotion de voyages en 2022 ou 2023. Ça ne sera pas mal vu. Personne ne nous lancera de tomates !

Se prendre d’avance

Le domaine du voyage a toujours été un domaine où il faut voir les choses venir. On n’est jamais dans le moment présent. On est super bons à se prendre d’avance, quitte à avoir deux agendas pour s’y retrouver !

Alors, qu’est-ce qu’on peut faire en ce moment ?

Pourquoi ne pas faire ce qu’on sait si bien faire ? On n’a rien à perdre et tout à gagner !

Indicateur