Vendredi,  24 septembre 2021  20:22

« Que le redémarrage commence ! » lance la présidente de PAX

  • Opinions
  •   10-06-2021  12:30
  •   Uguette Chiasson

« Que le redémarrage commence ! » lance la présidente de PAX
Uguette Chiasson, présidente de Pax Global Media inc.
Uguette Chiasson

Dernière heure : le voyage est (enfin !) sur le point de rebondir.

Le plan du gouvernement visant à permettre aux voyageurs entièrement vaccinés de s’isoler chez eux après leur retour de l’étranger et de sauter une quarantaine de 14 jours après avoir obtenu un résultat négatif au test de dépistage de la COVID-19 représente la première phase de l’assouplissement des restrictions de voyage au Canada.

La mise à jour fédérale, annoncée hier (9 juin), est la première bonne nouvelle que l’industrie du voyage – l’un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19 – a reçue en près de 15 mois.

Le plan, tel que rapporté par PAX, consiste à exempter les Canadiens entièrement vaccinés et les résidents permanents de l’obligation de participer au programme mal conçu de quarantaine dans les hôtels d’Ottawa, qui est obligatoire pour les arrivées par avion à l’étranger depuis février.

Les autorités disent que la modification des mesures frontalières pourrait commencer dès la première semaine de juillet.

Les voyageurs ayant leurs deux doses de vaccin doivent tout de même subir un test de covid PCR avant leur départ et un test à l’arrivée. Mais ils seront autorisés à être en quarantaine à la maison, jusqu’à ce qu’ils reçoivent leur résultat négatif.

L’industrie du voyage est-elle sur la voie de la reprise? Vous pouvez parier que oui.

Les conseillers en voyages savent assez bien ce que cette nouvelle signifie pour leurs clients.

L’escale à l’hôtel au Canada, ainsi que la quarantaine obligatoire de 14 jours, ont été l’un des plus grands obstacles à la vente de voyages pendant la pandémie.

Les 15 derniers mois ont été une période de survie, d’incertitude et de doute, car de nombreux conseillers touristiques, par nécessité, ont temporairement mis leur entreprise sur pause. Certains ont complètement quitté l’industrie.

Bien que l’aide fédérale ait certainement contribué à améliorer la situation, les organismes n’ont pas eu d’autre choix que de recommencer à zéro avec de nouveaux plans d’affaires et de commercialisation pour refléter les exigences du nouveau monde d’aujourd’hui.

Les compagnies aériennes, les hôtels, les voyagistes et les croisiéristes ont dû faire de même, investissant des millions de dollars dans les protocoles de santé et de sécurité, la formation et la technologie pour mieux servir leurs clients, en toute sécurité.

L’industrie du voyage n’est pas un interrupteur. Ce n’est pas quelque chose qu’on peut allumer dès qu'on a le feu vert. La reprise de l’industrie sera lente et graduelle. Cela prendra du temps.

La mise à jour d'hier soulève la question de savoir comment le gouvernement vérifiera la preuve de vaccination à la frontière.

Selon les autorités, un système de passeport vaccinal sera bientôt mis en place, ce qui devrait changer la façon dont nous, Canadiens, explorons le monde.

Plus important encore, le gouvernement du Canada doit de toute urgence publier un plan concret pour la réouverture de ses secteurs de l'aviation, du voyage et du tourisme.

Mais le changement est à l'horizon et l'assouplissement des restrictions en est la première étape. Et si les taux de vaccination du Canada continuent de grimper au rythme où ils vont, des changements positifs pourraient survenir plus tôt que nous le croyons.

L’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam, utilise le paramètre 20-75 (20 % entièrement vaccinés, 75 % partiellement vaccinés) comme point de référence pour faire progresser le plan de réouverture du Canada.

La réalisation de ces chiffres permettra d’assouplir encore plus les règles frontalières, notamment en permettant aux voyageurs vaccinés de traverser la frontière terrestre canado-américaine, librement et sans quarantaine.

Les recommandations du Groupe consultatif d’experts sur le dépistage et le dépistage de la COVID-19 constituent un bon point de départ. 

Si le gouvernement s’engage à apporter d’autres changements aux règles sur les tests et la quarantaine au cours des prochaines semaines, nous pourrons peut-être simplement sauver la saison estivale.

Nous approchons du but. À ce jour, près de 70 % des Canadiens ont reçu au moins une dose du vaccin contre la COVID-19. En date de mercredi, 8,7% de la population est entièrement vaccinée.

Et ces statistiques ne vont pas ralentir de sitôt : le Canada, d’ici la fin de juillet, devrait recevoir 55 millions de doses au total.

Si nous pouvons atteindre nos taux de vaccination, ensemble, nous pourrons progresser en tant que société et en tant qu’industrie qui a déjà prospéré.

À la suite de l’annonce d’hier concernant l’assouplissement des mesures de quarantaine, certains agents de voyages ont commencé à recevoir des appels de clients vaccinés qui cherchaient à réserver un voyage futur, a appris PAX.

Et les bonnes nouvelles continuent d'arriver : aujourd'hui même, Transat,  après des mois de vols cloués au sol, a annoncé qu'elle reprendrait progressivement ses activités à partir du 30 juillet.

Si ce n’est pas un signe de progrès, alors je ne sais pas ce que c’est. La demande refoulée de voyages est réelle, et les conseillers en voyages, après des mois de planification, sont prêts à s’engager.

Un été à deux doses est à notre portée (si les gens se font vacciner). Nous pouvons le faire.

L’espoir et l’optimisme sont dans l’air! Notre industrie a enfin quelque chose à attendre.

Nous avons beaucoup de chemin à faire, mais nous allons dans la bonne direction.


Uguette Chiasson, présidente de Pax Global Media inc.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur