Le grand mystère des taxes


Le grand mystère des taxes
Isabelle St-Amand

Propriétaire de l'agence Espace Voyages en Montérégie qui emploie une trentaine de conseillers, Isabelle St-Amand roule sa bosse dans l'industrie des voyages depuis 18 ans. Elle a notamment oeuvré du côté de Tours Mont Royal et Varaplaya Tours dans ses premières années avant de laisser libre cours à sa passion pour l'entrepreneuriat.

Est-ce que quelqu’un comprend quelque chose dans le dossier des taxes dans notre domaine ? Parce que je ne suis surement pas toute seule à commencer à trouver que c’est exagéré !

Que celui ou celle qui a compris se lève et m’explique, car personnellement, je suis incapable de l’expliquer à mes clients...

Vous, comment faites-vous ils vous posent la question ? Car, on s’entend, on est bien loin du 15 % habituel. Des frais sur des taxes, taxés sur des frais sur des taxes…

C’est ainsi que je le vois et surtout pour me payer le moins possible de commission ! Avec 551 dollars de taxes non commissionnable, on est loin de faire un véritable 8 %.

Faisons un simple calcul...

Admettons qu'un forfait se vende 1 499$. On y retire les 551 $ de taxes. Cela donne 948 $ commissionnable. À 8 % par exemple, on obtient 75,84 $ de com ! En pourcentage, cela donne 5 % du total. Ce total que l'on charge et que l’on paye sans poser de question.

Il y a quelques années, l'ACTA s’est penchée sur la question des fameuses taxes. L’Association a alors obtenu des résultats avec certains partenaires...

Je parle bien sur ici des forfaits sud ou encore des taxes sur les billets d’avion. Concernant le sud, j’ai trouvé 550 $ en moyenne pour la Jamaïque alors que les vols sur Paris sont d’environ 740 $ de taxes seulement.

Je me dis que ces taxes doivent être divisées en plusieurs catégories :

  • sécurité aéroportuaire
  • taux de change en vigueur
  • essence
  • taxes aériennes

Aucune explication de l'OTC ou de l'OPC

J’ai cherché le détail et des informations sur le site de l’Office des Transports du Canada (OTC). Je ne trouve rien…

Il y a bien plusieurs règles, dont le Règlement de la protection des passagers aériens (la charte des voyageurs), celui de la Convention de Montréal et sur l’Organisation de l’aviation civile internationale, mais aucune explication des taxes.

LIRE PLUS : À propos de la Charte des voyageurs

Rien non plus sur le site de l’OPC.

À se demander d'ailleurs pourquoi l’Office ne se penche-t-il pas sur ces taxes qui gonflent à vue d’œil d’années en années ? C’est pourtant les consommateurs qui les payent ! Les même consommateurs qui ont garni les coffres du FICAV.

Pourquoi lors de nos renouvellements annuels de permis de conseillers, on ne reçoit pas un détail de ce qu’on devra charger jour après jour à nos clients ? Sans être dans le grand détail, un bref survol explicatif serait bienvenu afin de mieux les informer de leurs droits et protections.

Je ne me sens pas fier de ne pas être en mesure d’expliquer ces informations légales à mes clients.

Ce n’est pas tout ! 

Ces taxes changent d’un fournisseur à l’autre, même pour une même ligne aérienne. Elles sont toutes différentes pour une même destination ! Pourquoi donc?

Prenons Cuba, pour l'hiver 2020 :

  • Transat : 365 $.
  • Vacances Air Canada : 413 $.
  • Sunwing : 390 $.
  • Caribe Sol : 280 $.
  • WestJet Vacations : 212 $.

201 $ de différence entre deux fournisseurs... Ce n'est pas rien ! Pourquoi une telle différence ?

En 2020, on pourrait peut-être se faire le cadeau d’essayer d’obtenir des explications ? Car en tant que professionnels et consommateurs, on y a droit !

En tous cas moi si j’obtiens des informations ou des explications, je vous promets de vous les partager ici même sur PAX.

Indicateur