Jeudi,  23 septembre 2021  23:01

Les voyages après la pandémie: certaines choses auront changé pour de bon… et pour le mieux !

  • Opinions
  •   29-07-2021  20:42
  •   Pax Global Media

Les voyages après la pandémie: certaines choses auront changé pour de bon… et pour le mieux !
David Harris, chef de la direction du Réseau Ensemble.
Pax Global Media

« Une chose est certaine, les voyages n’auront pas le même visage après les répercussions de la pandémie. Mais, cela ne signifie pas que les changements seront négatifs. » 

Selon David Harris, chef de la direction du Réseau Ensemble, la crise sanitaire aura changé certaines choses, dans les voyages, pour de bon et pour le mieux – qu’il s’agisse des protocoles concernant le nettoyage, la santé et la sécurité, des politiques de réservation et de remboursement souples, de la capacité limitée des attractions touristiques… ou encore de la disparition des buffets en libre-service !

Ci-dessous, nous reproduisons intégralement les réflexions de David Harris sur l’avenir des voyages après la pandémie.


LIRE PLUS – Ensemble : les moyens de vendre des voyages et de les promouvoir dans un monde post-pandémie 




L’avenir des voyages

Des changements durables et même étonnamment bienvenus après la pandémie de COVID-19


Le monde commence enfin à rouvrir et nous émergeons lentement de la pandémie, mais force est d’admettre que celle-ci a eu des répercussions sur bien des choses.

Dans l’industrie touristique, nous avons été parmi les premiers à devoir nous adapter et à mettre en œuvre des changements considérables et des mesures radicales pour nous prémunir du virus. Un retour à la normale se profile, mais plusieurs mesures seront probablement durables et permanentes, voire même, oserais-je dire, bienvenues.

Les protocoles concernant le nettoyage, la santé et la sécurité

À l’instar des normes de sécurité pour les voyages mises en place après le 11 septembre et toujours en vigueur près de vingt ans plus tard, la nouvelle vague de changements concernera la santé et la sécurité de la population mondiale. Je pense que nous sommes tous d’accord pour dire que mieux vaut plus de propreté. Les hôtels et les compagnies aériennes ont adopté des mesures renforcées en la matière, et on s’attend désormais de plus en plus à ce qu’elles soient maintenues. Par conséquent, les consommateurs vont probablement se tourner vers les entreprises qui inscriront dans la durée leurs protocoles concernant le nettoyage et la sécurité. Parallèlement, les voyageurs voudront retrouver les services et les commodités qu’ils aimaient avant la pandémie, mais accompagnés de nouveaux ajustements.

Il convient également de noter que les croisiéristes (qui ont essuyé de vives critiques pendant la pandémie) avaient déjà mis en place nombre de ces protocoles avant la pandémie. Les passagers des navires sont depuis longtemps habitués à voir des bouteilles de désinfectant pour les mains placées un peu partout sur le navire : l’équipage les encourageait à les utiliser en embarquant, avant de s’attabler au restaurant et dans les autres lieux publics, quand ce n’était pas tout bonnement obligatoire. De plus, à ma connaissance, chaque hôtel ne dispose pas de professionnels de la santé ni d’infrastructures médicales, ce qui est bien sûr la norme sur les navires.

Un adieu aux buffets en libre-service

Buffet de minuit sur un navire de croisière ou déjeuner à volonté à l’hôtel, les voyageurs ont toujours adoré ce type de restauration en libre-service. L’expérience est maintenant différente : une vitre en plexiglas protège les plats et c’est un employé qui vous sert. Mais, il faut avouer que si on regarde les choses sous un autre angle, c’est probablement mieux ainsi. Il s’agit d’un petit changement qui n’aura pas vraiment d’impact sur l’expérience globale et qui établira une norme sanitaire certainement meilleure, même hors pandémie.

Des politiques de réservation et de remboursement souples

S’il y a une chose que les voyageurs ont appréciée pendant la pandémie, c’est la possibilité de réserver des voyages sans risque. Les politiques de remboursement et de changements après réservation sont désormais plus souples. Il sera difficile de revenir en arrière sur ce point, mais peut-être notre secteur pourra-t-il trouver un compromis qui encouragerait les consommateurs à réserver un voyage sans avoir à subir des frais aussi élevés s’ils doivent ou veulent changer leurs dates.   

La souscription d’assurances

Tous les voyageurs devraient partir avec une bonne assurance, point barre. Certes, nous espérons tous ne pas revivre une autre pandémie au 21e siècle, mais maintenant, les voyageurs ont vraiment pris conscience de l’importance d’avoir une assurance qui couvre les annulations pour tous les motifs. Nous avons tous appris qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver. Bien que de nombreux consommateurs pourraient continuer à nier ce besoin en arguant qu’une génération ne subira pas deux pandémies, une leçon a été tirée de la COVID-19 : personne ne peut prédire l’avenir, et puisque les assurances sont monnaie courante pour protéger divers investissements, il est tout aussi important d’en souscrire une pour protéger ses vacances.

Les réservations et la capacité limitée des attractions touristiques

Les voyageurs ont adopté le concept des réservations obligatoires et des limites de capacité dans les attractions et musées. Certes, cela sert à assurer la sécurité et les mesures de distanciation sociale, mais je ne pense pas que quiconque souhaite revenir à l’époque où l’on faisait la queue pendant des heures pour se retrouver avec plusieurs centaines de personnes qui essaient d’admirer la Joconde en même temps. Les nouvelles technologies et la demande accéléreront probablement l’inévitable évolution vers des files d’attente virtuelles, avec à la clé une expérience plus efficace et plus agréable.

Les destinations et expériences où la foule est moindre resteront populaires

Les petits navires, les voyages en petits groupes et les hôtels-boutiques gagnaient déjà en popularité avant la pandémie. Et si, pendant la crise, les voyageurs ont eu tendance à choisir des destinations moins courues et plus éloignées où la distanciation sociale se faisait plus naturellement, l’envie subsiste de sortir des sentiers battus et de visiter des parcs nationaux. Cela peut être partiellement dû aux défis généraux auxquels sont confrontées certaines des destinations plus « exotiques » où la reprise a pris plus de temps, mais les réservations pour 2022 et 2023 montrent que cette tendance se maintient, au moins à court terme.

Chez Réseau Ensemble, nous avons constaté une demande en hausse pour les voyages à l’intérieur du pays ainsi que pour les expériences qui suivent ces tendances. Nous nous sommes donc adaptés en proposant de nouveaux fournisseurs qui se concentrent sur ces types d’expériences en petits groupes et en petits navires, ainsi que des voyagistes spécialisés qui emmènent les voyageurs dans des coins plus reculés.

Le tourisme est un moteur économique essentiel

Certains peuvent penser que voyager ou prendre des vacances est un luxe ou un plaisir personnel. Or, les voyages sont en fait un moteur économique essentiel, et la pandémie l’a bien prouvé. Outre le nombre de personnes qu’emploie directement le secteur des voyages, les économies locales ont subi d’importantes répercussions lorsque le monde s’est quasiment fermé. Des communautés entières, dont l’économie repose principalement sur les voyages, notamment dans les pays en développement, n’ont eu que peu de revenus, voire pas du tout, pour assurer des services essentiels. Beaucoup de personnes se sont retrouvées au chômage, ce qui, par effet domino, s’est traduit par une demande ahurissante de prise en charge dans les communautés du monde entier. Il faudra des années à ces régions pour se reconstruire et reprendre pied. Cette catastrophe a également mis en lumière l’importance de soutenir les entreprises locales lorsque l’on voyage, et la façon dont nos vacances peuvent contribuer à la stabilité économique d’autres personnes.

Parallèlement, dans la phase actuelle de la pandémie, la santé et le bien-être des communautés sont également des aspects dont nous devons tenir compte, car c’est là une autre répercussion de la crise. Alors que les pays les plus riches comme l’Union européenne, les États-Unis et le Canada ont réussi à atteindre des taux de vaccination relativement élevés et à permettre à leurs citoyens d’accéder aux vaccins afin de bénéficier d’une meilleure protection et, dans de nombreux cas, d’une certaine forme d’immunité collective, les pays qui ont déjà été frappés par la crise économique connaissent également une montée des cas et du taux de mortalité. Il faut voir la réalité en face : les habitants qui travaillent dans l’industrie du voyage et de l’hôtellerie dans ces pays plus défavorisés doivent retourner au travail, car ils ont peu ou pas d’argent et le tourisme est la principale source de revenus. Beaucoup de ces travailleurs n’ont probablement pas accès aux vaccins et nos voyages peuvent les exposer, ainsi que leurs familles, au risque de contracter la maladie, de la propager ou pire encore. En tant que citoyens du monde, nous devons également nous demander si les voyages vers ces destinations ne présentent pas davantage de risques pour la santé et la sécurité de ces populations, et s’il n’est pas plus responsable de NE PAS promouvoir certains coins du globe tant que la sécurité sanitaire n’y est pas assurée.

Une chose est certaine, les voyages n’auront pas le même visage après les répercussions de la pandémie. Mais, cela ne signifie pas que les changements seront négatifs. En fait, je pense que bon nombre permettront d’améliorer l’expérience des voyageurs tout en la rendant plus sûre et plus agréable. Les voyages ont toujours évolué, et ils évolueront toujours. Les voyageurs ont eux aussi changé, et je crois que nous avons tous appris que notre capacité d’adaptation est meilleure que nous ne l’avions imaginé.

Nous voyons avec plaisir le monde rouvrir, et je crois autant que j’espère que nous accueillerons tous ces changements à bras ouverts. Peut-être plus important encore, je pense qu’on verra les voyages d’un œil neuf en appréciant mieux la liberté et la capacité de voyager, ainsi que toutes les personnes qui rendent cela possible.



Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !



Indicateur