Formations, webinaires, éducotours, lancements : est-ce que les agents doivent assister à tout ?


Formations, webinaires, éducotours, lancements : est-ce que les agents doivent assister à tout ?
Isabelle St-Amand

Propriétaire de l'agence Espace Voyages en Montérégie qui emploie une trentaine de conseillers, Isabelle St-Amand roule sa bosse dans l'industrie des voyages depuis 15 ans. Elle a notamment oeuvré du côté de Tours Mont Royal et Varaplaya Tours dans ses premières années avant de laisser libre cours à sa passion pour l'entrepreneuriat.

Cette question, on se la pose chaque année, on se dit aussi à chaque année, que l’an prochain on ira pas ou on assistera pas à tel événement ou telle formation... mais finalement, on y retourne encore et encore.

Je pense qu’arrive un moment dans la vie d’un conseiller en voyages où il doit se dire: « Bon, quel créneau m’allume ? Je veux me spécialiser en quoi ? ». Sinon on peut devenir fou assez rapidement à tenter de suivre la parade !

LIRE PLUS : Agents internes vs agents externes

Sélectionner ses formations

Transat, Sunwing, WestJet, Travelbrands, VAC, Air Canada, Europe, Sud, ACTA, un golf par ici, Caribe Sol, Disney, sans mentionner les centaines de chaînes hôtelières et de bureaux de tourisme : il y a beaucoup de terrain à couvrir et les formations ne manquent pas. C'est possible d'en avoir une chaque semaine, si l'on veut !

Mais il faut essayer de nouvelles venues pour savoir si elles nous plaisent ou pas… donc on finit par assister à vraiment beaucoup d’événements, surtout si on débute dans l'industrie. Comment s'assurer de ne rien manquer autrement ?

S'il est certainement possible de lire le résumé dans le PAX du lendemain, les médias ne sont pas présents à tous les événements ni à tous les webinaires.

Les agences plus performantes situées en zones métropolitaines bénéficient, quant à elles, des visites de représentants et reçoivent des formations durant les heures de travail ; ils sont énormément avantagés d'être ainsi formés sur-le-champ. C'est d'autant plus vrai pour les conseillers membres d'un regroupement national, car les congrès annuels proposent une programmation fort variée concentrée sur quelques jours au lieu d'être éparpillées sur une année.

Sinon, il faut privilégier la distance : histoire de ne pas aller assister à une formation à Laval si tu vis à Granby un mercredi soir… c’est rough!

Je n'ai jamais réussi à suivre un webinaire live en totalité en 15 ans de carrière ! Et je ne tiens pas spécialement à les réécouter la fin de semaine, quand je suis chez moi à me reposer de mes longues journées en agence. Non merci !

Et bien sûr, à tous les événements, il y a toujours ces Alain et ces Alex qui ne se déplacent que pour les prix à gagner, les repas gratuits, les nananes. On en a tous vus! Mais ces agents ne représentent qu'un infime pourcentage parmi ceux qui sont présents, car la plupart sont réellement là pour apprendre et se former.

Et les éducotours ?

Puis, vient le moment de l’année des concocter son éducotour. Là, ça joue du coude pour avoir les 15 réservations requises... un rêve (!) pour les directeurs d'agence ;) 

Une fois l'éducotour à tarif agent monté, et bien, il faut partir ! Le printemps et l'automne y sont particulièrement propices. Par ailleurs, c'est l'occasion de réellement bonifier son apprentissage en visitant plusieurs hôtels à destination. Car contrairement à la croyance populaire, les édocutours ne servent pas seulement à boire des mimosas et se tagguer sur Facebook !

LIRE PLUS : Les 10 commandements du voyage de familiarisation, ou comment bien réussir son éducotour

Les vrais éducotours, moi j’aime ça, car ce sont ceux qui feront faire le plus de ventes dans le futur. Ceux où l'on visite 20 hôtels en une semaine, ceux qui feront rencontrer des dirigeants d’hôtels et d’autres agents fous comme moi. Enrichissant x1000! Je sauterais sur ces belles occasions si je débutais dans l'industrie.

Quelques conseils

En bref, je choisis mes formations avec beaucoup de parcimonie. Je saute une année ici et là en matière de foires commerciales, parfois je me contente des brochures et des nouvelles rapportées par les médias de l'industrie.

Je privilégie aussi celles où mes collègues seront aussi présents, car je sais que ce sera un agréable moment entourée de gens que j'apprécie déjà.

Il faut choisir, car c'est impossible de tout faire. Car la réalité, c'est que certaines formations ne valent tout simplement pas la peine.

Évidemment, certains événements et éducotours sont plus formateurs que d'autres. Des fois, je trouve que je n'apprends rien ; d'autres, j'apprends plein de choses. Comment savoir ce qui sera profitable ou pas pour moi, dans le cadre de mon travail et de ma clientèle ?

Impossible de le savoir à l'avance. Je n’ai pas trouvé la réponse…

Et vous, comment faites-vous le tri parmi toutes les formations et opportunités de l'industrie ?

VOUS POURRIEZ AUSSI AIMER

Indicateur