Dimanche,  15 septembre 2019  15:10

5 conseils pour se vendre soi-même


5 conseils pour se vendre soi-même
Jean-François Venne

Journaliste spécialisé dans le domaine des affaires, Jean-François Venne a écrit pour quelques-unes des publications les plus prestigieuses au pays depuis les 15 dernières années, dont Radio-Canada, Le Devoir et Protégez-vous.

Selon Maxime Pronovost, président de Studio Grafik, une agence de marketing de Sorel-Tracy, les clients et partenaires potentiels aiment connaître l’histoire derrière l’entreprise et les valeurs qu’elle incarne. C’est d’autant plus important pour les travailleurs autonomes, car ils constituent l’entreprise à eux seuls. 

« De nos jours, le marketing de l’entreprise passe en grande partie par celui de l’entrepreneur lui-même, donc il faut savoir se mettre en valeur », explique Maxime Pronovost, président de Studio Grafik.

Identifier son auditoire

Le marketing personnel vise à développer une relation et une proximité basées sur la confiance, ce qui crée un attachement des clients envers l’entrepreneur et sa firme. Mais se vendre soi-même ne s’improvise pas. 

« Ce n’est pas de la magie et cela ne se fera pas instantanément, précise Maxime Pronovost. Il faut développer une stratégie, comme pour tout autre aspect commercial de l’entreprise. » 

Il faut d’abord bien identifier son public. À qui veut-on parler? Où est notre clientèle? Qu’est-ce qui l’intéresse? Si l’on se contente de parler de soi et de sujets qui nous passionnent, on risque de développer un public fidèle, mais pas très utile commercialement. Tout compte fait, l’objectif reste de se mettre en valeur auprès de clients actuels ou potentiels. Un agent de voyages aura donc intérêt à s’exprimer sur des sujets liés directement ou indirectement au voyage. Une passion pour le vin, la gastronomie ou le plein air, par exemple, se marie bien au tourisme.

Choisir ses plateformes

Le marketing personnel peut se faire en personne, en discutant avec des clients ou lors d’occasions de réseautage. Mais de nos jours, un effort soutenu en ce sens ne saurait faire l’économie des réseaux sociaux. Attention toutefois de ne pas trop vous éparpiller. Il faudra vous exprimer sur les plateformes que vos clients privilégient. Les gens d’affaires aiment bien LinkedIn, alors que de nombreux jeunes l’ignorent complètement et lui préfèrent Snapchat ou Instagram. Jumeler un média social où l’on peut publier des textes, comme LinkedIn à un autre où l’on met en ligne des photos, comme Instagram, peut constituer un outil puissant.

De quoi parle-t-on?

Est-ce mieux de parler de soi ou du boulot? Maxime Pronovost suggère de publier environ 80 % de contenu « utile » et 20 % de matériel plus personnel. Quant à l’inspiration, pourquoi ne pas écouter vos clients? C’est en les faisant parler que vous découvrirez leurs besoins et leurs préférences.

Comment bien communiquer

Une fois l’auditoire circonscrit, les lieux de diffusion choisis et les premiers sujets sélectionnés, reste à savoir comment s’y prendre. Quel ton adopter? Comment bien communiquer? 

« C’est souvent plus facile pour les gens de parler de leurs produits ou de leurs services que d’eux-mêmes », admet Annie Bienvenue, coach d’affaires, formatrice et conférencière en communication.

Elle conseille de demander à des proches comment ils parleraient de vous. De la même manière, il peut être utile de pratiquer auprès d’eux les manières de se présenter et de se décrire. S’enquérir auprès de certains clients réguliers peut aussi aider. Ils savent, eux, ce qu’ils apprécient de vos services.

Entre le côté humain et l’expertise

Une dose raisonnable d’éléments personnels aide à créer une relation plus humaine avec son auditoire et à découvrir des points communs avec lui. Cependant, Annie Bienvenue croit elle aussi que la majeure partie du contenu devrait rester liée au service offert. 

« Le défi est d’arriver à afficher son côté humain tout en démontrant son expertise : en partageant des conseils, en expliquant comment fonctionnent certains éléments du voyage ou en présentant des destinations intéressantes, conclut Annie Bienvenue. On crée alors une relation à la fois personnelle et professionnelle avec les gens. »

Le saviez-vous?

  • 82% des gens sont plus portés à faire confiance à une entreprise lorsque ses dirigeants sont actifs sur les médias sociaux.
  • Les activités de marketing des employés sur les médias sociaux sont sept fois plus susceptibles de se traduire par des ventes auprès de clients potentiels que d’autres types d’activités en marketing.
Indicateur