Mercredi,  11 décembre 2019  8:20

10 questions à Cindy Charest


10 questions à Cindy Charest

Chaque semaine, PAX demandera à différents acteurs de l'industrie (conseillers en voyages, fournisseurs, représentants, directeurs d'agence, alouette!) de se livrer au jeu des questions-réponses en leur proposant de parler de voyage autrement... et de leur raconter quelques anecdotes au passage.

Cette semaine, place aux confidences de Cindy Charest, directrice régionale des ventes – Québec et Atlantique pour The Walt Disney Company.

Votre premier voyage ?

J’ai eu le plaisir de faire beaucoup de camping avec ma famille lorsque j’étais enfant. Nous étions considérées comme une famille très privilégiée de pouvoir, à cette époque, faire tous ces voyages. Nous avons parcouru le Québec, les provinces maritimes, l’Ontario ainsi que la côte est américaine. Mon premier voyage en avion fut à Walt Disney World suivi d’une semaine au « chic » Hôtel Suez à Fort Lauderdale lors de mes 9 ans. Ici, je fais surement sourire « les vieux » du domaine. Ce sont ces nombreux voyages familiaux qui m’ont donné la piqure et l’envie de faire carrière dans le tourisme.

Une destination coup de cœur ?

Est-ce que Disney Cruise peut être considéré comme une destination ? Hihihi. J’ai adoré ma dernière croisière en mer Baltique et Stockholm a été mon coup de cœur. J’y retournerai à coup sûr. La Russie m’a également surprise. J’ai aussi un amour inconditionnel pour Paris, qui fut mon premier grand voyage sans les parents lors de mes 14 ans pour un échange étudiant. J’y ai habité au début de ma carrière et j’y retourne toujours.

À Saint-Pétersbourg, en Russie

Une anecdote cocasse de voyage ?

Comme tout le monde, j’en ai des tonnes à raconter… ma meilleure et vous pouvez tous rire de moi, je l’accepte. C’est lors d’un voyage en Grèce avec mon conjoint, j’ai mis mon cadran à l’heure ou notre avion partait ! J’ai dû payer un autre vol Rhodes/Athènes et je crois que ça m’a pris au moins 5 ans avant de le dire à mon conjoint… Et non, il ne s’en est jamais aperçu ! Je n’étais pas capable de lui dire ma bévue tellement j’avais honte !

Un objet souvenir que vous aimez rapporter ?

Des images et des saveurs plein la tête. Je rapporte rarement des objets. Parfois du vin ou de la bière locale, ou un autre produit typique.

Une astuce voyage infaillible ?

Tout s’achète, donc pas de stress à faire une liste avant de partir. Si j’oublie quelque chose, je m’en passe ou je l’achète sur place. Ne surtout pas être gêné de parler aux gens, c’est la meilleure façon de s’imprégner réellement de la vie sur place.

À bord du Disney Magic, sur la Mer Baltique

Un plaisir coupable en voyage ?

La gastronomie locale ! Les petits restaurants typiques hors des zones touristiques, les épiceries locales aussi où l’on découvre tout de sorte de choses intéressantes. Je me rappelle exactement ou j’ai découvert la pieuvre, le boudin (oui, ça peut être bon!), déguster la meilleure soupe aux fruits de mer…

Votre prochaine destination ?

Pour le travail ? Vous connaissez déjà la réponse... Walt Disney World ! Personnel ? Bonne question, l’Afrique du Sud m’appelle, elle me crie même, me supplie en fait ! En attendant que ce projet se réalise, qui sait quelle destination réussira à me séduire, la Nouvelle Orléans peut-être !

Êtes-vous déjà parti sur un coup de tête ?

Oui, des tonnes de fois. Dans mes premières années chez Transat, nous avions la possibilité de faire du stand-by sur les vols pour presque rien. Au lieu d’aller à Québec dans ma famille comme prévu, j’appelais de Mirabel pour leur dire que je partais pour le sud. Une connaissance avait un Bed & Breakfast à Puerto Morelos, avant qu’il y ait des hôtels, dans le temps ou C’était 100% Mexicain. En échange de nuitées, je lui rapportais des produits du Québec. J’ai ainsi été à Cancún pour de simples fins de semaine, une bonne dizaine de fois… sans compter Punta Cana, la Floride ou la France. Encore aujourd’hui, je ne tiens pas en place. Donc, lorsque je n’ai rien la fin de semaine, ce n’est pas rare que je parte avec les enfants quelque part… avec ou sans conjoint !

À Tallinn, en Estonie

La dépense la plus folle que vous avez faite en voyage ?

Rien d’extravagant de ce côté, peut-être uniquement les tours d’hélicoptère à Las Vegas et en Alaska. Je me loue aussi des voitures un peu partout, même dans le sud ou en croisière… J’aime mon indépendance, pouvoir arrêter où je veux. Et comme vous vous doutez puisque je travaille sur la route, j’adore conduire.

Une bonne adresse dans le monde ?

Comme j’aime manger des fruits de mer et que j’arrive des Maritimes, mes choix s’arrêtent sur les restaurants suivants : Edna à Halifax, Grovenor à Sydney, Grannan’s Seafood à Saint John, NB. Je ne peux pas m’empêcher de mentionner le Palo sur les navires Disney, le Flying Fish Café, Jiko et le California Grill à WDW.

Indicateur