Venezuela : « évitez tout voyage » recommande le gouvernement canadien


Venezuela : « évitez tout voyage » recommande le gouvernement canadien
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

Le gouvernement canadien recommande à ses ressortissants d'éviter tout voyage au Venezuela. Le 5 février dernier, il a mis à jour ses « conseils aux voyageurs et avertissements » face à la crise politique et sociale que connaît le pays depuis plusieurs semaines.

« Évitez tout voyage au Venezuela en raison du nombre élevé de crimes violents, de l’instabilité politique et économique, de la dégradation des conditions de vie élémentaires, notamment de la pénurie de médicaments, d’aliments de base, d'essence et d’eau » peut-on lire sur le site internet.

C'est le plus haut échelon du barème de niveaux de risque établi par les autorités canadiennes pour informer et conseiller les voyageurs canadiens. 

Il explique ainsi qu'« il existe un risque extrême sur le plan de votre sécurité personnelle. Vous ne devriez pas voyager dans ce pays, ce territoire ou cette région. Si vous vous y trouvez déjà, vous devriez envisager de partir si vous pouvez le faire sans danger ». Cela a le mérite d'être clair !

Le niveau de risque était auparavant fixé à L'échelon inférieur, « évitez tout voyage non essentiel ».


Indicateur