Union européenne : le Canada officiellement retiré de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage


Union européenne : le Canada officiellement retiré de la liste des pays exemptés de restrictions de voyage

L’Union européenne (UE) a publié hier (22 octobre) la liste révisée des pays dont les résidents devraient être exemptés de restrictions de voyage. Comme prévu, le Canada n’en fait plus partie.

LIRE PLUS – L'Europe envisagerait d'interdire sur son sol les voyageurs en provenance du Canada

« Sur la base des critères et conditions énoncés dans la recommandation, à partir du 22 octobre, les États membres devraient progressivement lever les restrictions de déplacement aux frontières extérieures pour les résidents des pays tiers suivants : Australie, Japon, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud, Thaïlande, Uruguay [et] Chine, sous réserve de confirmation de la réciprocité », a annoncé le Conseil de l’UE, par voie de communiqué.

On notera que Singapour a été ajoutée à la liste, tandis que la Georgie et la Tunisie en ont été retirées, à l’instar du Canada. Lors de son entrée en vigueur le 1er juillet, la liste comportait 15 pays, dont le Canada.

LIRE PLUS : L'Union européenne lève les restrictions de voyage pour les Canadiens !

Le Conseil de l’UE souligne que la « liste des pays tiers à l'égard desquels il conviendrait de lever les restrictions » continuera de faire régulièrement l'objet d'un réexamen et sera mise à jour, le cas échéant.

Soulignons que même si l’Union européenne préconise une approche coordonnée en matière de gestion des frontières pour ses membres, ceux-ci conservent la pleine autorité sur leurs frontières.  

Les critères

En ce qui concerne les critères permettant de déterminer les pays tiers à l'égard desquels la restriction actuelle des déplacements devrait être levée ou non, le Conseil de l’UE évoque, en premier lieu, la situation sanitaire dans les pays.

« [Les critères] portent notamment sur la situation épidémiologique et les mesures de confinement, y compris la distanciation physique, ainsi que sur des considérations économiques et sociales. Ils sont appliqués de manière cumulative. »

En second lieu, le Conseil de l’UE mentionne tenir compte de la réciprocité.

« Il convient par ailleurs de tenir compte de la réciprocité de manière régulière et au cas par cas. »

Pour ce qui est du Canada, le communiqué du Conseil de l’UE ne précise pas en vertu de quels critères exactement il a été retiré de la liste révisée des pays exemptés de restrictions de voyage. Rappelons toutefois que le Canada n’a jamais appliqué la réciprocité avec les pays de l’UE.

Le 1er octobre dernier, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, Bill Blair, a d’ailleurs annoncé une nouvelle prolongation (jusqu'au 31 octobre) des restrictions existantes sur les voyages internationaux en provenance de pays autres que les États-Unis vers le Canada.

LIRE PLUS – Ottawa prolonge les restrictions sur les voyages (au moins) jusqu'au 31 octobre

Cela dit, des pays figurant encore sur la liste de l’UE, comme le Japon ou la Thaïlande, ne permettent pas eux non plus l’accès aux voyageurs de l’UE sur leur territoire (sauf exception). Il semble donc que ce n’est pas que le seul critère de la réciprocité qui exclut le Canada de la liste révisée…

Rappelons que le Canada est actuellement au milieu d'une deuxième vague de COVID-19, affichant plus de 203 000 cas.

Indicateur