Sur les traces d’Eiffel à Paris… et dans toute la France!


Sur les traces d’Eiffel à Paris… et dans toute la France!
La consule générale de France à Montréal, Sophie Lagoutte.

Hier soir (25 avril) avait lieu l’avant-première du film «Eiffel» au Cinéma du Musée à Montréal en présence de plusieurs membres de l’industrie (invités par Atout France) ainsi que de plusieurs participants du concours « Sur les traces d’Eiffel à Paris » organisé par Radio-Canada, Air Canada, CroisiEurope et l’hôtel Platine de Paris.

LIRE PLUS – Étoiles : un nouveau classement des hôtels entre en vigueur en France 

Le film du réalisateur Martin Bourboulon met en vedette les comédiens Romain Duris (qui interprète Gustave Eiffel) et Emma Mackey (une femme qu’il a aimé), tous deux excellents. Cependant, la plus grande star du film est incontestablement le tour Eiffel elle-même, qu’on découvre sous un nouveau jour.

« La quintessence de notre esprit national »

Prenant brièvement la parole avant la projection, la consule générale de France à Montréal, Sophie Lagoutte, a évoqué le fait que le président nouvellement réélu a choisi de tenir sa soirée électorale au pied de la tour Eiffel. Ce qui n’était pas un hasard, selon elle, « car la dame de fer est la quintessence de notre esprit national, innovante, audacieuse, festive ».

Symbole universel, la tour Eiffel a attiré depuis son ouverture en 1889 près de 300 millions de visiteurs de tous les continents, ce qui en fait le monument le plus visité au monde. La consule a rappelé que la tour de 300 mètres a aussi été témoin de nombreux exploits plus ou moins autorisés : escalade à mains nues, saut à l’élastique, montée des 1665 marches à la course ou en échasses, etc.

« La dame de fer est le lieu de tous les dépassements de soi, qu’ils soient intellectuels, techniques ou physiques », a résumé Mme Lagoutte, en poursuivant l’éloge de ce lieu qui inspire nombre de cinéastes « happés par son aura scintillant ».

Un film qui ravive l’envie de la France

« Vous songez certainement, si ce n’est déjà fait, à retourner à Paris et en France. Le film que vous allez voir risque de raviver encore cette envie », a souligné avec justesse la consule.

Outre les grands classiques, Mme Lagoutte a suggéré des attractions plus récentes comme la Bourse du Commerce, l’Hôtel de la Marine, la Samaritaine, voire le musée Carnavalet, qui a été complètement rénové. Et pourquoi pas (re)découvrir la France sur les pas de Gustave Eiffel comme le film nous y invite ?

« Les réalisations du célèbre ingénieur sont une autre bonne raison de sillonner toute la France », a conclu Sophie Lagoutte.

 

Affiches du drame romantique Eiffel de Martin Bourboulon, qui sera présenté en salles à compter de vendredi.





Tenez-vous à jour de toute l’actualité du voyage : abonnez-vous à PAX !


Indicateur