Puebla : 300% plus de touristes en sept ans


Puebla : 300% plus de touristes en sept ans
Isabel Maritorena, directrice de la promotion de l'état de Puebla et Fernanda Rosas, directrice du Conseil de promotion touristique du Mexique
David Nathan

David Nathan est un réel passionné des voyages, ayant mis les pieds à des dizaines d'endroits mythiques à travers le monde. Expatrié de France, il est établi au Canada depuis plusieurs années où il roule sa bosse en tant que magicien des mots, rédigeant tantôt des articles de fond pour des publications voyages, tantôt de jolies chansons pour les artistes les plus estimés au pays.

Mercredi soir, le Mexique s'est invité rue Saint-Paul à Montréal, à la galerie Blanche, tandis que les flocons de neige tombaient abondamment. Plus d'une soixantaine d'invités étaient rassemblés à cet événement qui avait pour but de présenter l'état et la ville de Puebla.

À l'entrée de la galerie, l'artiste canado-mexicain Eric Carlos Bertrand était à l'ouvrage et peignait un des monuments de la ville de Puebla. C'est au milieu des tableaux que s'est déroulé la présentation qui a commencé par une vidéo mettant la lumière sur les différents attraits de cette ville située à 110 km au sud-est de Mexico.

L'état et la ville de Puebla ne sont certes pas les plus connus du pays, mais les choses semblent changer. L'état de Puebla affiche d'ailleurs une augmentation touristique de plus de 330% entre 2010 et 2017. « C'est une augmentation astronomique et la courbe continue de monter », précise Isabel Maritorena, directrice de la promotion de l'état de Puebla.

Au cours de la présentation, le journaliste spécialisé en voyage Jean-Michel Dufaux est revenu sur son expérience dans l'état de Puebla, qu'il a d'ailleurs présenté à l'émission Marina Orsini. « Beaucoup de touristes québécois adorent l'Espagne, l'Italie et le Portugal pour la culture, les traditions, mais ils ne savent pas forcément qu'une ville comme Puebla existe et regorge de lieux incroyables à visiter. Si Puebla était en Europe, ça serait une des villes les plus visitées », a conclu le journaliste.

Jean-Michel Dufaux (002).jpgJean-Michel Dufaux

Au cours de la présentation, les différents attraits de la destination ont été présentés. « C'est un des plus beaux endroits du Mexique, mais malheureusement, les gens le connaissent mal. Le réflexe, c'est d'aller vers des destinations comme Playa del Carmen, les endroits où il y a des plages, alors que Puebla a beaucoup à offrir » a dit Isabel Maritorena.

La présentation a en effet mis la lumière sur la culture très riche de l'état, ses nombreux musées, dont le célèbre Musée international du baroque, imaginé par l'architecte japonais Toyō Itō, en sont autant de témoins. « La culture et l'histoire sont très présentes à Puebla, le centre historique contient à lui seul plus de 2 600 édifices reliés à l'histoire de la ville. Il y a aussi de nombreux vestiges archéologiques à visiter », dit Isabel Maritorena.

L'offre hôtelière s'est intensifiée dans cet état à découvrir. « Il s'ouvre un hôtel toutes les semaines depuis sept ans, il y a à l'heure actuelle 270 hôtels pour 11 835 chambres à Puebla », a précisé Isabel Maritorena.

Fernanda Rosas ldirectrice du Conseil de promotion touristique du Mexique (002).jpgFernanda Rosas, directrice du Conseil de promotion touristique du Mexique

Eric Carlos Bertrand_ (002).jpgEric Carlos Bertrand, artiste canado-mexicain

Autre point fort de la destination : la gastronomie. « C'est une motivation et un centre d'intérêt majeurs pour les touristes québécois qui pourront trouver à Puebla une offre culinaire très vaste et d'une grande finesse comme le sont les plats emblématique Mole Poblano et Chile en Nogada ».

La directrice de la promotion de l'état de Puebla est enfin revenue sur l'accès à Puebla : « Il existe des vols directs de Montréal vers Mexico, et ensuite c'est seulement deux heures de bus pour rejoindre Puebla, des bus Mercedez très confortables avec Wifi » a -t-elle souligné.

Tout au long de la soirée, des tapas et du vin mexicain ont été servis, histoire de faire oublier la neige québécoise...

Indicateur