Premier cas de coronavirus confirmé au Mexique


Premier cas de coronavirus confirmé au Mexique
Michael Pihach

Michael Pihach est un acteur actif de l'industrie des médias au Canada depuis plus de 10 ans. Il a débuté sa carrière en tant que journaliste et éditeur pour diverses publications, telles que le Toronto Xtra! et les magazines IN, ainsi que le magazine 2B à Montréal.

Le coronavirus a fait son apparition au Mexique, ont confirmé les autorités sanitaires mexicaines vendredi 28 février.

L'un des cas est un homme de 35 ans qui s'est récemment rendu en Italie, selon des responsables.

L'homme est actuellement en isolement à l'Institut national des maladies respiratoires de Mexico.

Un deuxième cas potentiel est un homme de 41 ans qui s'est récemment rendu en Italie. Il est actuellement isolé dans un hôtel du nord-ouest de l'État de Sinaloa.

Les responsables ont souligné que la situation était sous contrôle, exhortant le public à ne pas paniquer.

« Nous sommes prêts à faire face à cette situation de coronavirus », a déclaré vendredi le président Andrés Manuel López Obrador lors d'une conférence de presse du matin, comme l'a rapporté le LA Times. « Nous avons les médecins, les spécialistes, les hôpitaux, la capacité d'y faire face. »

Ces premiers cas interviennent deux jours après l'apparition du premier cas confirmé de coronavirus en Amérique latine : un homme de 61 ans au Brésil, qui venait également de rentrer d'un voyage en Italie.

L'Italie fait le point

L'épidémie de coronavirus dans le monde a atteint un « point décisif » et a « un potentiel pandémique », a déclaré vendredi le chef de l'Organisation mondiale de la santé, le Dr Tedros Ghebreyesus.

L'Italie, où 17 personnes sont mortes du virus, a mis en quarantaine 11 villes : la Lombardie (la région autour de Milan) et la Vénétie (qui comprend Venise) sont déclarées « zones rouges ».

Ces régions abritent environ 55 000 personnes.

L'Italie n'est qu'un des nombreux pays connaissant actuellement une flambée de COVID-19, originaire de Wuhan, en Chine.

Dans un communiqué publié ce vendredi (le 28 février), l'Office du tourisme italien a déclaré que le gouvernement italien surveillait et mettait en place des contrôles pour empêcher la propagation du virus.

« L'adoption d'actions préventives extraordinaires, telles que la fermeture temporaire de plusieurs sites ou la suspension de plusieurs événements, représente des mesures de prudence qui n'ont rien à voir avec la propagation du virus sur tout le territoire italien », a déclaré l'Office du tourisme italien dans un communiqué.

Et d'ajouter :

« Le reste du pays, y compris les régions italiennes où se trouvent les villes temporairement isolées, est sûr et accessible. Tous les services et activités pour les citoyens et les touristes sont normalement fournis et la qualité de vie, pour laquelle l'Italie est célèbre dans le monde entier, reste élevé. »

Cinq autres personnes au Mexique qui ont eu des contacts avec l'homme dont on a confirmé l'infection au COVID-19 sont actuellement en cours d'analyse, a déclaré vendredi aux journalistes le Dr Hugo López-Gatell, sous-secrétaire à la santé du pays.

Indicateur