Mercredi,  23 octobre 2019  12:31

Opération séduction au Québec pour Tahiti Tourisme


Opération séduction au Québec pour Tahiti Tourisme
Manon Martel, directrice régionale du Québec de l’ACTA; André Gasparini, représentant au développement des affaires chez TravelBrands; Josée Rouleau, déléguée commerciale chez Tours Chanteclerc; Evelyn Cassis, directrice Pacifique Sud pour Tours Chanteclerc; Colette Baert, gestionnaire de comptes pour Tahiti Tourisme et Martine Provost, déléguée commerciale chez Tours Chanteclerc.
Antoine Stab

C’est d’abord en tant que journaliste plein air qu'Antoine Stab a découvert le monde du voyage et son industrie. Français d'origine et québécois d'adoption, il se dit curieux de tout, autant ce qui se passe dans la cour arrière qu’à l’autre bout du monde.

« Ia Orana ! »

Cela veut dire bonjour en tahitien.

Les conseillers en voyages présents lors de la soirée organisée par Tourisme Tahiti à Montréal n'ont pas été accueillis par des colliers de fleurs autour du cou, mais ont eu le droit à une présentation complète pour connaître les derniers développements touristiques à venir, ainsi que ceux de ses acteurs, hôteliers, croisiéristes et fournisseurs.

Tahiti et ses 150 îles ont accueilli 210 000 visiteurs en 2018, dont 10 000 Canadiens, en grande majorité des Québécois, ce qui constitue le troisième marché principal pour la destination.

« Nous recevons en un an ce que reçoit Hawaï en cinq jours ! », s'amuse à dire Colette Baert, gestionnaire de compte pour Tahiti Tourisme. « Tahiti reste encore une destination encore peu visitée par les touristes. On est loin du tourisme de masse ! »

De plus en plus accessible

Tout le monde connait Tahiti, ou du moins a des images de carte postale en tête : Bora Bora, les plages de sable fin, les bungalows sur l'eau, ses barrières de corail... Et à en croire les spécialistes et tous les intervenants de la soirée, ce n'est pas un mythe !

« Tahiti est d'une beauté incomparable. J'y suis allé 60 fois depuis 1983 et il y a toujours l'effet "wow" même après tout ce temps ! C'une destination exclusive. La plongée sous-marine avec les requins et les raies Manta, la randonnée, les excursions sur l'eau ou en jeep dans les terres... Tout le monde peut y trouver son compte », explique Evelyn Cassis, directrice Pacifique Sud chez Tours Chanteclerc.

De Tours Chanteclerc (de gauche à droite) : Josée Rouleau, Evelyn Cassis et Martine Provost

Le voyagiste québécois offre depuis longtemps Tahiti dans son catalogue de destinations, mais développe beaucoup le produit depuis trois ans, coïncidant avec l'arrivée d'Evelyn Cassis, « Madame Tahiti », dans son équipe. L'histoire d'amour entre la destination et le voyagiste est tel que ce dernier organisé en mars 2020, à l'occasion de son 50e anniversaire, une croisière nolisée sur le Paul Gauguin.

Enfin, Tours Chanteclerc lancera l'édition 2020 de sa traditionnelle brochure « Îles de rêve » dans les prochaines semaines.

Autre voyagiste à vendre la destination, Travel Brands by Exotik Tours, qui proposent également plusieurs forfaits. Parmi eux, un séjour polynésien en pension de familles (guesthouse) de 9 jours à Papeete, Moorea et Huahine.

André Gasparini, représentant au développement des affaires chez TravelBrands.

« Ce sont des forfaits de plus en plus populaires, car, en plus d'offrir un séjour plus authentique, au plus près des Tahitiens, cela permet de réduire le coût du voyage. Au final, en comptant les billets d'avion, cela revient entre 3 500 et 4 000 dollars. On pourrait difficilement faire moins cher, à moins d'y aller à la nage ! », explique André Gasparini, représentant au développement des affaires chez TravelBrands.

Si la destination est dans le cœur de nombreux voyageurs, elle a longtemps souffert de son côté inaccessible pour le commun des mortels, que ce soit au niveau du prix que de la distance.

Comment s'y rendre ?

Quatre compagnies aériennes opèrent vers l'aéroport international de Tahiti-Faaa à Papeete, depuis San Francisco ou Los Angeles :

  • Air TahitiNui, principale compagnie aérienne de Tahiti, dessert la destination, dix fois par semaine, dont certains vols à bord du Boeing Dreamliner 787-9.
  • United Airlines, dessert nouvellement Tahiti depuis San Francisco, à raison de 3 vols par semaine. La compagnie aérienne américaine est partenaire Star Alliance avec Air Canada.
  • Air France, avec 3 vols par semaine depuis Los Angeles.
  • FrenchBee, compagnie aérienne française à bas coûts, avec 3 vols par semaine depuis San Francisco.

 « Tahiti est à seulement 8 h de vol Los Angeles et dans le même fuseau horaire que Hawaï. On s'adapte donc facilement au décalage horaire depuis le Canada », indique Colette Baert.

De nouveaux croisiéristes

Paul Gauguin, tout comme Windstar Cruises, opère à l'année dans les îles Tahitiennes, avec des croisières de 7 à 14 jours tout inclus .

« Notre navire est une extension de la destination. On ne fait pas que naviguer en Polynésie, on la vit », explique la représentante du croisiériste, ajoutant que la taille du navire, pouvant accueillir jusqu'à 332 passagers,  peut naviguer et se rendre là où les plus gros ne vont pas.

Parmi les autres croisiéristes présents à Tahiti, il y a Oceania Cruises et Princess Cruises. Cette dernière fait également son retour en Polynésie française, avec 5 départs Tahiti-Tahiti. Une nouvelle qui réjouit Colette Baert :

« La façon la plus rapide pour construire un hôtel est de faire venir un navire de croisière à la destination. En plus de Princess, il y a aussi Norwegian Cruise Line qui revient dans le décor avec notamment des croisières entre Hawaï et Tahiti. Tout cela va permettre d'augmenter le nombre de visiteurs ».

Conseillers, devenez des spécialistes !

L’office de tourisme de Tahiti est également revenu sur son programme permettant de devenir un spécialiste certifié de la destination.

Avec le Tahiti Tiare Program, les conseillers en voyages peuvent ainsi apparaître dans les listes de tahititourisme.ca, recevoir les demandes de soumissions faites sur le portail, obtenir des outils marketing électroniques... Pour ce faire, il faut s'inscrire sur tahititiareagent.com

Colette Baert rappelle d'y inscrire toutes les ventes qu'ils réalisent : 

« Ceux qui atteindront 25 000 $ seront invités à vivre sur place l’expérience lors d'éducotours. Ils n’auront qu’à payer le vol Montréal-Los Angeles et les taxes.

Indicateur