L'Union européenne adopte des critères communs pour les restrictions de voyage sur son sol


L'Union européenne adopte des critères communs pour les restrictions de voyage sur son sol

L'Union européenne (UE) et ses 27 pays membres sont récemment tombés d'accord sur une homogénéisation des restrictions de voyage sur le sol européen.

Face à la pandémie, chaque pays membre avait du restreindre la liberté de circuler avec la mise en place de règles et procédures différentes. Cet accord vise à les harmoniser et les uniformiser pour une meilleure clarté.

« Nous saluons cet accord, qui permettra de mettre de l'ordre dans une situation actuellement confuse. Le fait que les États membres montrent leur unité envoie un signal fort aux citoyens et montre bien que l'UE agit lorsqu'elle doit absolument le faire. Nous avons appris de nos leçons : nous ne surmonterons pas la crise en fermant unilatéralement les frontières, mais en travaillant ensemble », a fait savoir la Commission européenne dans un communiqué.

Une carte couleur unifiée

La création d'une carte unique, publiée chaque semaine par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, qui affichera les niveaux de risque pour toutes les régions d'Europe à l'aide d'un système de feux de signalisation. Les régions se verront attribuer les couleurs « vert », « orange », « rouge » et « gris » (si les informations disponibles sont insuffisantes).

Les États membres se fonderont sur cette carte pour décider d'introduire ou non certaines restrictions, telles qu'une quarantaine ou des tests, aux voyageurs en provenance d'autres zones :

  • Pas de restrictions, telles qu'une quarantaine ou des tests, pour les voyageurs provenant de régions « vertes ». 
  • Lorsqu'ils voyagent à partir de régions classées « orange » ou « rouge », les voyageurs peuvent s'attendre à ce que des mesures restrictives soient imposées. Conformément à la recommandation, les États membres devraient faire la distinction entre les zones classées « orange » et « rouge ».

La carte, mise à jour chaque semaine, fournira également aux voyageurs des informations générales sur le niveau de risque sur leur lieu de destination.

« Pour les millions de citoyens ayant un motif essentiel pour voyager, que ce soit pour des raisons familiales importantes, pour leur travail ou pour garantir que nous recevions les marchandises dont nous avons besoin, l'accord de ce jour sera également une amélioration bienvenue de la situation précaire actuelle. Aucune mesure de quarantaine ne devrait être appliquée dans ces cas. », explique la Commission européenne.

Toutes les informations sur les voyages dans l'UE seront disponibles sur la plateforme « Re-open EU », sur laquelle figurera également un lien vers cette carte.

Rappelons que, depuis le 1er juillet dernier, le Conseil de l'Union européenne a levé les restrictions de voyage pour les résidents d’une quinzaine de pays, parmi lesquels le Canada.

Indicateur