L’île de Boracay fermée pour 6 mois


L’île de Boracay fermée pour 6 mois

Cet atoll idyllique des Philippines, primé pour ses plages et ses couchers de soleil, a été mis à mal par le tourisme de masse aux cours des dernières années. En 2017 seulement, deux millions de vacanciers s'y sont rendus.

Le président du pays, l'imprévisible Rodrigo Duterte, a donc pris la situation en main en annonçant que Boracay n'accueillera aucun visiteur pour les six prochains mois le temps qu'elle reprenne du mieux.

Il sera donc impossible de visiter Boracay entre mai et novembre 2018. Tant pis aussi pour les touristes qui avaient fait des réservations, tout est annulé.

« Boracay avait tout d’un paradis. Assaillie par les touristes, cette petite île du centre des Philippines est devenue une « fosse septique ». Il faut donc résoudre les problèmes d’égouts et s’attaquer aux questions environnementales », selon les dires du président, un petit geste qui vise sans doute à lui donner bonne conscience en dépit de son procès pour crime contre l'humanité auprès de la Cour pénale internationale de La Haye.

Rodrigo Duterte accuse certains bars, hôtels et restaurants locaux de rejeter leurs eaux usées directement en mer et les a menacés, en février, de fermer l'île s'ils ne se conformaient pas aux normes gouvernementales. Fidèle à sa réputation, il a tranché sans faire dans la demi-mesure.

Image-1024-1024-4871311.jpgSource: ouest-france.fr

Indicateur