Lundi,  21 septembre 2020  12:21

L'Europe espère ouvrir ses frontières à l'international d'ici fin juin


L'Europe espère ouvrir ses frontières à l'international d'ici fin juin
Pax Global Media

Alors que les voyages internationaux vers l'Europe sont limités jusqu'en juillet, l'Union européenne espère que les voyages à l'intérieur des pays de la zone de voyage Schengen de 26 pays seront opérationnels d'ici la fin juin.

Tous les voyages de l'Europe, sauf essentiels, sont limités jusqu'au 15 juin, mais une récente réunion entre les commissaires montre que certains souhaitent que les restrictions frontalières soient assouplies, afin d'encourager le flux du commerce, des marchandises et des services entre les nations.

Selon le Washington Post, la Suisse cherche à lever ses restrictions de la Grande-Bretagne et du Royaume-Uni le 15 juin. L'Allemagne fait également de même et a annoncé son intention de lever les restrictions le 15 juin. L'Italie, l'une des plus touchées par la crise de la COVID-19, a été exclue par plusieurs membres de l'UE de la liste de ceux qui peuvent voyager librement, provoquant une réaction rapide du ministre italien des Affaires étrangères Luigi Di Maio.

Une solution pour atténuer, de manière sécuritaire, les restrictions est le partage de « données sur les infections » entre les pays, ce que l'Italie fait actuellement avec l'Autriche.

De nombreux pays ont encore une quarantaine de 14 jours en place, comme l'Espagne, qui prévoit de rouvrir aux touristes le 1er juillet.

Le Washington Post rapporte également que la plupart des ministres de l’intérieur de l’UE souhaitent prolonger l’interdiction d’entrée actuelle des voyageurs étrangers « de 14 jours jusqu'au 1er juillet ».

Les visiteurs des États-Unis, de Russie ou du Brésil, où les taux d'infection sont très élevés, ne seraient autorisés à rentrer en Europe uniquement quand ces pays auront réussi à ralentir et à contrôler la propagation du virus.

Indicateur