Les lignes directes nord-américaines boostent le tourisme du Costa Rica


Les lignes directes nord-américaines boostent le tourisme du Costa Rica
Luanna Gonzalez, directrice générale de l'office du tourisme du Costa Rica
David Nathan

David Nathan est un réel passionné des voyages, ayant mis les pieds à des dizaines d'endroits mythiques à travers le monde. Expatrié de France, il est établi au Canada depuis plusieurs années où il roule sa bosse en tant que magicien des mots, rédigeant tantôt des articles de fond pour des publications voyages, tantôt de jolies chansons pour les artistes les plus estimés au pays.

Mercredi soir, le Costa Rica a investi l'une des nombreuses salles de l'hôtel Intercontinental de Montréal pour tenir un événement qui a permis à une soixantaine de professionnels du voyage québécois (agents de voyages, tours opérateurs, réceptifs) d'aller à la rencontre de certains acteurs du tourisme costaricien.

À 48 heures de l'ouverture du Salon International Tourisme Voyages qui se tiendra à la place Bonaventure de Montréal, les hôteliers (hôtel Tangomar, Grupo Marta, Best Western, Enchanting hotels) ainsi que quelques organisateurs d'activités de plein air (Sky Ventures, Rainforest Adventure) ont donc pu avoir un tour de chauffe grâce à ce mini-salon qui comptait une demi-douzaine de kiosques.

L'intérêt du Costa Rica pour le marché canadien est croissant.

« C'est un marché qui compte de plus en plus pour nous et qui est d'ailleurs en constante progression, on a observé une augmentation de 13% des visiteurs canadiens rien que sur la dernière année et la tendance va dans ce sens depuis les cinq dernières années », explique Luanna Gonzalez, directrice générale de l'office du tourisme du Costa Rica. Selon elle, cet engouement canadien pour le pays des « ticos » est à mettre sur le compte de l'existence de trois liaisons directes entre les deux pays (depuis Montréal, Calgary et Toronto). « C'est évident que ces trois liaisons sans escales nous ont aidé à consolider le marché canadien ».

Au total, ce sont aujourd'hui 25 lignes aériennes qui volent au Costa Rica vers les deux aéroports internationaux du pays.

« Nous avons un plan de croissance en matière de tourisme de 4% à 5% par an et on est bien fier de constater que ces objectifs sont chaque année dépassés, notamment grâce à la bonne desserte américaine, il est en effet possible de venir directement au Costa Rica depuis la plupart des grandes métropoles des État-Unis », dit Daniel Chavarría, président de Grupo ProImgagen, l'organisme qui fait la promotion de la destination en partenariat avec le ministère du tourisme depuis une trentaine d'années.

Après le rencontre autour des kiosques, les invités de l'événement ont eu droit à une longue et complète présentation sur tout ce qu'il fallait savoir du Costa Rica. C'est Michel Aranda, guide au pays depuis 27 ans, qui s'est prêté à l'exercice.

Il a notamment passé en revue les différentes régions du pays, en donnant à chaque fois leurs spécificités en matière d'activités et d'hébergement, insistant sur l'incroyable richesse de la Nature du Costa Rica. « Nous sommes un tout petit pays qui occupe seulement 0.03% de la surface de la Terre, mais nous avons 6% de la biodiversité de la planète, imaginez comment vos clients vont en avoir plein les yeux, tous les jours de leur voyage! C'est aussi le pays qui est reconnu comme étant le plus heureux du monde et vous le constaterez tous les jours à travers la chaleur des Costaricains », dit-il aux agents présent ce soir-là.

L'importance du tourisme éco-responsable a également été soulignée, ainsi que la richesse des activités sportives, de détente et le développement d'une gastronomie de plus en plus fine. Emmanuel Sapina, de l'agence Voyages Aquanautes, spécialisée dans les voyage de plongée, nous fera remarquer que cette activité n'a pas été mise de l'avant dans la présentation. Pas d'annonces non plus en ce qui concerne la construction de nouveaux établissements hôteliers pour les prochains mois.

Indicateur