Jeudi,  24 septembre 2020  13:37

Les Bahamas ferment leurs frontières aux Américains, mais les Canadiens demeurent bienvenus


Les Bahamas ferment leurs frontières aux Américains, mais les Canadiens demeurent bienvenus
Pax Global Media

Depuis que les Bahamas ont commencé à rouvrir leurs frontières le 1er juillet, le taux d'infections à la COVID-19 a presque triplé, le nombre total de cas ayant atteint 153. Quinze nouveaux cas de COVID-19 dans le pays ont été confirmés dimanche, établissant un nouveau record quotidien depuis le début de la pandémie à la mi-mars.

LIRE PLUS : Les voyageurs aux Bahamas doivent maintenant avoir un visa de santé et une preuve de test COVID-19 négatif

Par conséquent, le pays a décidé de fermer ses frontières aux vols commerciaux et aux navires en provenance des États-Unis à compter du 22 juillet, a annoncé hier le premier ministre Hubert Minnis dans un discours national.Bahamasair, le transporteur national du pays, met fin à ses vols à destination des États-Unis. 

« Notre situation actuelle exige une action décisive si nous voulons éviter d'être envahis et vaincus par ce virus. Nous ne pouvons pas laisser nos hôpitaux déborder », a-t-il déclaré.

La plupart des nouveaux cas apparaissent sur l’île de Grand Bahama. Le premier ministre y a annoncé un couvre-feu, de 19 h à 5 h, à compter d’aujourd’hui. Les plages et les parcs ont été temporairement fermés. Les restaurants d'Arawak Cay et de Potter’s Cay le seront également.

Hubert Minnis a déclaré que ces mesures resteront en vigueur jusqu'à nouvel ordre.

Les Canadiens toujours bienvenus

Si les Bahamas ferment leurs frontières à presque tous les vols commerciaux internationaux entrants, le pays a annoncé vouloir faire exception pour quelques pays, dont le Canada, du Royaume-Uni et ceux de l'Union européenne.

Cependant, les visiteurs de ces pays ne seront autorisés à visiter les Bahamas que s'ils présenteront la preuve d'un test de COVID-19 négatif effectué dans les 10 jours précédant leur arrivée.

Indicateur