De grands acteurs du tourisme thaïlandais font campagne pour rouvrir la destination


De grands acteurs du tourisme thaïlandais font campagne pour rouvrir la destination
Pax Global Media

En Thaïlande, 15 grandes entreprises internationales de tourisme viennent de lancer la campagne #OpenThailandSafely qui vise la réouverture des frontières du pays à partir du 1er juillet.

Selon ces acteurs du tourisme international entrant en Thaïlande, les vaccins changent la donne et permettent la réouverture du pays ainsi que l’abandon des exigences de quarantaine.

Pétition pour la réouverture

La campagne Open Thailand Safely expose ses arguments dans une pétition. Celle-ci reconnaît que, pour assurer la réouverture du pays en toute sécurité, les touristes internationaux pourraient être invités à satisfaire à toutes les garanties que le gouvernement thaïlandais pourrait exiger.

« Cela peut, par exemple, inclure la présentation d’une preuve officiellement reconnue d’une vaccination Covid-19 dans leur pays d’origine, l’achat d’une assurance maladie, la présentation d’une preuve d’un test COVID négatif dans les 72 heures suivant le départ, etc. »

Les instigateurs de la campagne Open Thailand Safely font valoir que pendant que la Thaïlande maintient ses frontières fermées, d’autres destinations comme les Seychelles, les Maldives, la Grèce et le Sri Lanka ont déjà ouvert des frontières ou sont en discussion pour le faire.

La pétition est ouverte à toute personne en Thaïlande ou dans le monde qui souhaiterait voir le pays rouvrir. On peut la signer sur le site OpenThailandSafely.org.

La pétition renforcera une demande formelle adressée au gouvernement royal thaïlandais.

Pourquoi le 1er juillet ?

Selon instigateurs de la campagne Open Thailand Safely, le 1er juillet est une date appropriée pour rouvrir la Thaïlande pour cinq raisons :

  • la majorité des citoyens de nombreux marchés d’origine (en Europe, aux États-Unis…) auront été vaccinés d’ici là;
  • cette date donne le temps aux autorités médicales thaïlandaises de vacciner à la fois le personnel de première ligne dans les établissements d’accueil en Thaïlande et/ou les citoyens vulnérables dans tout le pays
  • la date donne aux voyageurs internationaux le temps de planifier leur voyage et de réserver;
  • elle donne aussi le temps aux compagnies aériennes, aux hôtels, aux voyagistes et à d’autres de commencer le marketing et les ventes et de se préparer pour le début des opérations touristiques;
  • il faudra à la Thaïlande au moins un an, et peut-être plus, pour revenir au grand nombre de visiteurs internationaux qu’elle avait avant la crise du Covid-19.

Un moteur économique et social

Citant des sources officielles, les instigateurs de la campagne Open Thailand Safely rappellent qu’avant la COVID-19, le tourisme en Thaïlande générait annuellement l’équivalent de 96,5 G$.

En 2019, 39,7 millions de visiteurs internationaux ont visité le pays, contribuant à maintenir jusqu’à 8,3 millions d’emplois. Les arrivées sont toutefois tombées à 6,7 millions en 2020. Du coup, plusieurs millions de personnes se sont retrouvées au chômage.  

Pour plus d’information : www.OpenThailandSafely.org

Indicateur